— Simon Kadula / Shutterstock.com

Les scientifiques du monde entier recherchent activement un traitement ou un vaccin pour éradiquer la pandémie de coronavirus. Mais alors que les mesures sanitaires imposées pour éviter la propagation du virus commencent à peser sur l’économie mondiale, l’OMS a averti que ce virus pourrait ne jamais disparaître.

Un futur semé d’embûches face à la pandémie de Covid-19

Le coronavirus « ne disparaîtra peut-être jamais ». C’est l’avertissement funeste que le haut responsable de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Michael Ryan, a donné. Il a en effet déclaré que le Covid-19 pourrait largement se propager à travers le monde comme le VIH, et nous pourrions avoir à accepter les coronavirus de la même manière que cette maladie qui reste jusqu’à présent sans traitement ni vaccin. « Ce virus pourrait bien devenir un autre virus endémique dans nos communautés et ce virus pourrait ne jamais disparaître. Le VIH n’a pas disparu », a déclaré le Dr Ryan durant une conférence de presse à Genève.

« Je ne compare pas les deux maladies, mais je pense qu’il est important que nous soyons réalistes. Je ne pense pas que quiconque puisse prédire quand ou si cette maladie disparaîtra », a-t-il ajouté. Cependant, le Dr Ryan a déclaré que la découverte d’un vaccin efficace restait également possible et que ce serait le meilleur espoir pour faire face à la maladie sur le long terme. « Nous avons un grand espoir, si nous trouvons un vaccin très efficace que nous pouvons distribuer à tous ceux qui en ont besoin dans le monde », a-t-il déclaré.

Il a cependant tenu à tempérer son enthousiasme en expliquant : « Nous pouvons avoir une chance d’éliminer ce virus. Mais ce vaccin devra être disponible. Il devra être très efficace. Il devra être mis à la disposition de tous et nous devrons l’utiliser. » À noter qu’il existe actuellement plus de 100 vaccins potentiels en développement. Le Dr Ryan a cependant expliqué qu’il existe d’autres maladies, telles que la rougeole, qui n’ont toujours pas été éliminées malgré l’existence de vaccins. Il a ainsi ajouté qu’il faudrait des « efforts massifs » pour vaincre cette maladie.

Entre crise économique et crainte d’empirer la situation sanitaire, le dilemme reste entier

Cette annonce du Dr Ryan est intervenue juste après que la scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminathan, a déclaré au Financial Times qu’il pourrait falloir quatre à cinq ans pour contrôler le coronavirus. Elle a également dit qu’il était difficile de prédire ce qui pourrait se passer entretemps, expliquant que la situation pouvait potentiellement empirer. En revanche, l’épidémiologiste des maladies infectieuses de l’OMS, le Dr Maria Van Kerkhove, s’est montrée plus optimiste. « La trajectoire de cette épidémie est entre nos mains. La communauté mondiale s’est réunie pour travailler dans la solidarité. Nous avons vu des pays maîtriser ce virus. Nous avons vu des pays utiliser des mesures de santé publique », a-t-elle déclaré durant la même conférence de presse à Genève.

Ainsi, l’avenir reste incertain face à la pandémie de Covid-19. À l’heure actuelle, la maladie a touché plus de 4,6 millions de personnes dans le monde et en a tué plus de 300 000. Bien que la maladie ne soit pas encore maîtrisée, de nombreux pays ont cependant décidé d’alléger les mesures de confinement afin de limiter les effets du désastre économique provoqué par la pandémie. Bien qu’une certaine diminution du nombre de cas ait été observée, les experts de la santé ainsi que les responsables gouvernementaux craignent une deuxième vague de contamination dans les pays en cours de déconfinement. Quoi qu’il en soit, la majorité des responsables encouragent le strict respect des gestes barrières et le respect du confinement dans la mesure du possible pour espérer vaincre un jour le Covid-19.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de