Une découverte sans précédent : d’immenses cités médiévales se cachent dans la jungle cambodgienne

Au Cambodge, près de l’immense et sublime massif religieux Angkor Vat, des archéologues ont fait des découvertes tout simplement spectaculaires. Ils ont retrouvé les traces d’immenses cités médiévales ensevelies sous la forêt tropicale depuis plus de 1000 ans. 

Les centaines de temples d’Angkor Vat témoignent de l’incroyable civilisation des Khmers. A ses alentours, les chercheurs soupçonnaient depuis longtemps que d’autres traces de civilisations médiévales seraient trouvées au-delà de ce territoire. Les recherches ont commencé il y a des années, mais c’est seulement en 2015 que l’ampleur des villes a été découverte.

cambodge-1

En 2012, grâce à des lasers, les archéologues ont pu identifier des villes perdues depuis des siècles au coeur de cette jungle luxuriante. En 2015, les archéologues se sont vite rendu compte que l’ampleur du lieu était beaucoup plus vaste qu’ils ne le pensaient. Les recherches révèlent un étonnant réseau de routes et de villes plus grand que personne que l’imaginait, datant de 900 à 1400 ans. Certaines de ces villes sont encore plus vastes que l’actuelle capitale du Cambodge, Phnom Penh.

Ce fut l’une des plus vastes recherches aériennes jamais entreprises : les chercheurs ont survolé plus de 1901 kilomètres carrés de la forêt. Elle envoie des lasers en direction du sol qui sont ensuite réfléchis avec une technique connue sous le nom de LIDAR (détection et télémétrie par ondes lumineuses). Développée à l’origine par les militaires pour identifier l’emplacement des sous-marins sous les vagues, cette technologie de laser aéroporté permet aussi de détecter les caractéristiques du sol couvert par la forêt, et s’est révélée un outil incroyable pour identifier des détails cachés dans le sol.

cite-angkor

Cette découverte a bouleversé ce que les chercheurs pensaient connaître sur l’empire khmer, sur la manière dont il s’est développé, a prospéré, avant de s’effondrer au XVe siècle. Comment une si immense et prospère métropole au coeur de la jungle aurait pu être engloutie par la végétation environnante ? La civilisation est connue pour ses immenses canaux et réservoirs qui ont permis au peuple de gérer la saison des pluies. Cela leur aurait aussi fourni de la nourriture et de la richesse pour soutenir ces grandes communautés. Il semble que ce soit cet immense système hydraulique qui ait pu causer sa chute.
cambodge-2

Cette découverte pharaonique a fait pétiller les yeux des archéologues. Elle ouvre de nouvelles questions sur la civilisation khmère. Si le Cambodge vous fascine, découvrez cette vidéo où Google vous embarque à la découverte des gigantesques temples du Cambodge comme si vous y étiez.

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux