En Chine, les policiers ont des lunettes à reconnaissance faciale pour identifier les criminels

En Chine, les policiers ont un nouveau gadget pour les aider à attraper les criminels, il s’agit de lunettes à reconnaissance faciale. Ils en sont équipés à la gare ferroviaire d’une grande ville pour démasquer les criminels.

 

Des lunettes pour démasquer les criminels

Ces lunettes sont d’une aide “précieuse” pour aider les policiers lors de la période des vacances du Nouvel An lunaire en Chine. Elles sont ainsi équipées d’un logiciel de reconnaissance faciale.

Les policiers effectuent les contrôles dans la gare ferroviaire à grande vitesse de Zhengzhou-Est, située dans la province du Henan. La première utilisation remonte au début de la période de “chunyun”.

Le “chunyun” est une “saison touristique du festival du printemps”. Les gares ferroviaires sont alors remplies puisque de nombreuses personnes retournent dans leur ville natale pour les festivités. Chaque jour, entre 12 000 et 70 000 personnes transitent dans cette gare.

 

Un équipement 2.0 bien utile pour les policiers

Les résultats sont au rendez-vous. La police recense 7 fugitifs identifiés au 6 février 2018 pour des cas de délit de fuite et de trafic d’êtres humains et 26 personnes pour fraude d’identité.

Pour mener à bien leur mission, les policiers sont munis d’une tablette reliée directement aux lunettes. La reconnaissance faciale est de quelques millisecondes, un véritable gain de temps.

Après avoir détecté un individu grâce à la reconnaissance faciale, l’appareil va ensuite regarder si la personne concernée est présente dans une base de données de personnes recherchées par la justice. Cette technique vient s’ajouter à la longue liste d’outils pour la reconnaissance faciale en Chine, des “maîtres” en la matière.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux