— 4 PM production / Shutterstock.com

Des chercheurs de la School of Medicine de l’université de Californie à San Diego ont récemment mené une étude pour trouver une meilleure formule afin de convertir l’âge des chiens en âge humain que la règle empirique des 1:7 ans sur laquelle se basent de nombreux vétérinaires.  

Les chercheurs ont établi une nouvelle formule

La formule, rapporte Phys.org, fournit une nouvelle « horloge épigénétique » qui n’est autre qu’une méthode pour déterminer l’âge d’une cellule, d’un tissu ou d’un organisme sur la base de la lecture de son épigénétique, qui représente les modifications chimiques, telles que la méthylation, qui déterminent quels gènes sont actifs ou inactifs sans altérer la séquence génétique elle-même. Cette lecture épigénétique fournit ainsi aux scientifiques des indices sur l’âge d’un génome.

L’étude, parue le jeudi 2 juillet dans Cell Systems, a été menée par Trey Ideker, chercheur principal et professeur à l’Ecole de médecine de l’UC San Diego et au Moores Cancer Center ainsi que par l’auteure principale Tina Wang.

Nous partageons quasiment tout avec notre compagnon à quatre pattes

Pour mener à bien cette étude, les deux chercheurs ont collaboré avec deux experts en génétique, Danika Bannash, professeure de santé de la population et la reproduction à l’UC Davis School of Veterinary Medicine et Elaine Ostrander, chef du Cancer Genetics et de la Direction de la génomique comparatique à l’Institut national de recherche sur le génome humain, une branche des National Institutes of Health.

Selon Ideker, « les chiens sont des animaux intéressants à étudier. Compte tenu de la façon dont ils vivent avec nous, peut-être plus que tout autre animal, les expositions environnementales et chimiques des chiens sont très similaires à celles des humains et ils reçoivent presque les mêmes niveaux de soins de santé. D’où l’importance de mieux comprendre leur processus de vieillissement car les vétérinaires utilisent fréquemment l’ancien ratio de 1:7 ans pour déterminer l’âge d’un chien et utilisent ces informations pour guider les décisions de diagnostic et de traitement. »

Pourquoi le ratio 1:7 laisse les chercheurs perplexes ?

Pour ceux qui se demandent ce qu’est ce ratio de 1:7 ans, c’est la théorie qui veut que l’on obtienne l’âge humain d’un chien en multipliant son âge par sept. En d’autres mots, un chien d’un an est comparable en âge physiologique à un enfant de 7 ans.

Néanmoins, les chercheurs ont quant à eux choisi une autre approche. Bannash a effectivement fourni 105 échantillons de sang de Labradors aux chercheurs pour séquencer leur génome. L’analyse a fait ressortir un graphique qui peut être utilisé pour faire correspondre l’âge du chien à l’âge humain et, plus important encore, il semblerait que la règle du 1:7 ne soit pas aussi véridique.

En effet, les chercheurs ont établi que les chiens vieillissent très rapidement par rapport aux humains et qu’un chien âgé d’un an est similaire à un humain de 30 ans tandis qu’un chien de 4 ans avait 52 ans en « années humaines ». En revanche, il semblerait que ce vieillissement rapide des chiens ralentisse à partir de leurs 7 ans.

Ideker explique que « cela a du sens quand on y pense – après tout, un chien de neuf mois peut avoir des chiots donc nous savions déjà que le rapport 1:7 n’était pas une mesure précise de l’âge ».

D’autres études seront indispensables pour étayer cette thèse

En tout cas, cette étude n’est pas sans faille puisque déjà, cette nouvelle horloge épigénétique n’a été développée qu’en analysant une seule race de chien. Or, certaines races auraient une plus longue longévité que d’autres. D’autres recherches sont ainsi indispensables pour étayer et confirmer cette étude mais déjà, Ideker, lui-même propriétaire d’un chien, déclare mélancoliquement : « J’ai une chienne de six ans – elle court toujours avec moi mais maintenant je me rends compte qu’elle n’est plus aussi ‘jeune’ que ce que je pensais. »

Une bonne piqûre de rappel pour nous tous, propriétaires de chiens, pour nous rappeler que si notre chien peut ne nous accompagner qu’à une tranche de notre vie, pour eux, nous sommes toute leur vie…

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de