Tradition barbare et désuète, la chasse à courre pourrait enfin être interdite en France

Des chiens, des chevaux et des cors de chasse, telles sont les principales caractéristiques de la chasse à courre. Considérée par certains comme une tradition, cette forme de chasse pourrait toutefois disparaître dans les mois à venir. Des députés viennent de présenter un projet de loi visant à l’interdire : un acte qui sonne déjà comme une petite victoire pour les défenseurs des animaux. 

 

UNE DÉCISION LIÉE A PLUSIEURS SCANDALES

La chasse à courre est devenu un sujet sensible au cœur de notre pays. L’association AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui) lutte pour protéger les animaux mais aussi pour tenter d’interdire cette pratique. Depuis le début de l’année, cette association tente de faire entendre sa voix en diffusant notamment des vidéos présentant ses actions.

Le 6 janvier dernier, AVA avait ainsi montré dans une vidéo très choquante une chasse à courre dans laquelle des militants essayaient de sauver un cerf qui malheureusement n’a pas survécu.

UNE PROPOSITION DE LOI DÉJÀ PRÊTE ?

Suite à ces événements tragiques, AVA a choisi d’agir, et l’association a obtenu un soutien de taille : celui de députés. Le 6 février, plusieurs députés appartenant à des partis différents ont exprimé devant le Parlement le souhait de mettre fin à cette pratique qu’ils jugent « barbare, minoritaire et sans aucune utilité sociale ».

Ce plaidoyer a aussi été l’occasion pour les députés de présenter une proposition de loi visant à abolir la chasse à courre. Via cette nouvelle proposition qui reprend les articles d’une proposition déposée en novembre dernier par la sénatrice Laurence Rossignol, les députés espèrent mettre définitivement fin à cette forme de chasse.

84 % DES FRANÇAIS FAVORABLES À L’ABOLITION

En France, la chasse à courre aussi appelée vénerie a connu son essor sous le règne de François 1er. À cheval et accompagnés d’une meute de chiens, les chasseurs traquent essentiellement le gros gibier (cerf, chevreuil, sanglier) mais aussi des animaux comme le renard et le lièvre.

Si elle est interdite chez beaucoup de nos voisins européens comme la Belgique, l’Allemagne ou encore la Grande-Bretagne, la chasse à courre est toujours autorisée en France mais 4 Français sur 5 sont opposés à cette pratique d’après un sondage de la Fondation Brigitte Bardot.

L’arrivée de cette proposition de loi pourrait permettre de changer les choses et en attendant la décision du Parlement, AVA continue d’agir en réaffirmant son action. « Nos balades se multiplient et réunissent toujours plus de monde. Le mouvement s’étend petit à petit à toute la France. VERS L’ABOLITION ET AU-DELÀ ! »


Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.

— Ernest Hemingway