Rotation-shutterstock
La surface de la Terre érodée par la chaleur via Shutterstock

UN ARRÊT DE LA ROTATION TERRESTRE

La Terre tourne sur elle-même à l’incroyable vitesse de 1670 km/h. Mais suite à la collision avec un objet massif, elle pourrait tout simplement s’arrêter de tourner. Avec, à la clé, des conséquences mortelles. Dans un premier temps, l’atmosphère continuerait sa course sur sa lancée, générant des vents d’une vitesse approximative de 1600 km/h qui détruiraient tout sur leur passage. La puissance de telles bourrasques entraînerait également une importante friction qui augmenterait la température de surface de manière catastrophique.

Mais le pire resterait à venir. Car dans un second temps, un côté de la Terre, qui ne tournerait plus sur elle-même, serait soumis à une exposition aux rayons du Soleil durant la moitié du temps. Ce côté-ci serait donc d’une température extrêmement chaude, quand l’autre serait glacé. En résulteraient des cyclones dévastateurs, causés par les différences de températures. Mais toute forme de vie aurait été exterminée depuis bien longtemps déjà.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de