5 cataclysmes qui anéantiraient toute forme de vie sur Terre

5 cataclysmes qui anéantiraient toute forme de vie sur Terre

Notre planète subit indéniablement les effets des activités humaines. Un constat qui pousse les scientifiques à évaluer comment le réchauffement climatique peut impacter la Terre. Mais d’autres catastrophes pourraient réduire à néant notre environnement. Le DGS vous présente 5 évènements qui pourraient détruire la Terre.

 

UNE COLLISION AVEC UN OBJET SPATIAL

Asteroide-shutterstock
Une collision Terre-astéroïde via Shutterstock

Beaucoup de comètes et astéroïdes sont attirés par les plus gros objets du système solaire, comme Jupiter et le Soleil, mais d’autres atteignent tout de même la Terre. Et si la plupart de ces objets sont détruits par notre atmosphère, un objet céleste monstrueux, comme celui qui a touché notre planète il y a 65 millions d’années (10 km de diamètre), pourrait de nouveau la frapper.

En revanche, pour détruire totalement la Terre, l’objet céleste meurtrier devrait être d’une taille absolument colossale, soit environ celle d’une planète moyenne. A titre d’exemple, une collision TerreVénus réduirait les deux astres en poussière.

 

UN RAPPROCHEMENT VERS LE SOLEIL

Carbonisation-shutterstock
La Terre brûlée via Shutterstock

Si pour une raison ou pour une autre, comme le passage d’un objet massif à proximité de notre planète, la Terre venait à se rapprocher du Soleil, les effets en seraient tout simplement dramatiques.

En étant quelques dizaines de millions de kilomètres plus proche de notre étoile, nous verrions les eaux du globe s’évaporer, le taux de dioxyde de carbone grimper en flèche et l’effet de serre faire augmenter mortellement la température. Ainsi, Vénus, proche cousine de la Terre par bien des aspects mais située environ 30 % plus proche du Soleil, est une véritable fournaise, justement à cause de l’effet de serre : la température à sa surface est de 465 °C, soit la plus chaude enregistrée à la surface d’une planète de notre système solaire.

 

UN ARRÊT DE LA ROTATION TERRESTRE

Rotation-shutterstock
La surface de la Terre érodée par la chaleur via Shutterstock

La Terre tourne sur elle-même à l’incroyable vitesse de 1670 km/h. Mais suite à la collision avec un objet massif, elle pourrait tout simplement s’arrêter de tourner. Avec, à la clé, des conséquences mortelles. Dans un premier temps, l’atmosphère continuerait sa course sur sa lancée, générant des vents d’une vitesse approximative de 1600 km/h qui détruiraient tout sur leur passage. La puissance de telles bourrasques entraînerait également une importante friction qui augmenterait la température de surface de manière catastrophique.

Mais le pire resterait à venir. Car dans un second temps, un côté de la Terre, qui ne tournerait plus sur elle-même, serait soumis à une exposition aux rayons du Soleil durant la moitié du temps. Ce côté-ci serait donc d’une température extrêmement chaude, quand l’autre serait glacé. En résulteraient des cyclones dévastateurs, causés par les différences de températures. Mais toute forme de vie aurait été exterminée depuis bien longtemps déjà.

 

UNE INTERRUPTION DE LA GRAVITATION

Gravitation-shutterstock
La Terre disloquée via Shutterstock

La gravitation est l’une des constituantes clés de l’Univers. C’est grâce à elle que s’agrège la matière comme les atomes d’hydrogène et d’hélium qui composent les étoiles, ou encore la poussière qui forme les planètes rocheuses, comme la Terre.

Mais si les lois de la physique évoluaient, comme ce fut le cas depuis la naissance de l’Univers, et que la gravitation cessait d’être telle qu’on la connait, toute forme de vie disparaitre sur notre planète. La matière ne s’agrégeant plus, les planètes et les étoiles se disloqueraient dans l’espace et avec elles, tout ce qu’elles contiennent. L’Univers ne serait alors plus qu’un ensemble de matière éparpillée de manière chaotique.

 

UN ÉCLAT DE RAYONS GAMMA

Gammas-shutterstock
Un éclat de rayons gamma via Shutterstock

Les scientifiques considèrent qu’ils sont les plus importantes explosions depuis le Big Bang : les éclats de rayons gamma. Ces phénomènes, qui surviennent chaque jour dans l’Univers, dégagent une quantité incommensurable d’énergie. En touchant la planète, une telle manne d’énergie grillerait la couche d’ozone et la plupart des formes de vie seraient alors brûlées par les radiations solaires. Egalement, les températures augmenteraient et des cyclones ravageraient la surface terrestre. Mais un tel scénario a peu de chances de se produire, puisqu’il faudrait qu’un éclat de rayons gamma touche la Terre depuis une distance inférieure à moins de 100 années-lumière, ce qui est extrêmement faible à l’échelle de l’Univers.

Ces scenarii sont loin d’être probables et ont même très peu de chances de se produire. Mais des catastrophes de ce type surviennent chaque jour dans l’Univers et ne peuvent donc être totalement écartées. Si l’Univers vous intéresse, découvrez également 21 faits sur l’espace qui vous feront réaliser l’insignifiance de l’Homme.

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil