— Meiqianbao / Shutterstock.com

Le changement climatique continue de faire des ravages. En effet, par sa faute, les glaciers fondent et le Népal est contraint de déplacer le camp de base de l’Everest.

Utilisé par des milliers d’individus chaque année, le camp de base du mont Everest se trouve sur le glacier du Khumbu, le plus haut du monde. Un glacier fondant à cause du réchauffement climatique et qui n’est donc plus considéré comme un endroit sûr. Une étude de 2018 explique notamment que la glace fond d’un mètre par an.

« Nous préparons maintenant la délocalisation et nous allons bientôt entamer des consultations avec toutes les parties prenantes. Il s’agit essentiellement de s’adapter aux changements que nous constatons au camp de base et c’est devenu essentiel pour la pérennité de l’activité d’alpinisme », a déclaré à la BBC Taranath Adhikari, directeur général du département du tourisme du Népal.

Actuellement situé à 5 400 mètres au-dessus de la limite de la neige, le camp de base devrait être déplacé jusqu’à 400 mètres plus bas dans une zone où il n’y a pas de glace toute l’année. Scott Watson, l’un des chercheurs de l’étude de 2018, a également expliqué que les pierres chutent davantage à cause de la fonte de la glace. Un ruisseau s’est même agrandi au milieu du camp de base et commence à créer des fissures à la surface du glacier. Un réel danger pour les randonneurs.

« Cela ne rendra pas l’ascension plus difficile, mais cela la rendra plus sûre car nous devons nous concentrer sur la durabilité. Si vous pouvez gravir la montagne, mais que la prochaine génération ne le peut pas, ce n’est pas bon. Il faut préserver la montagne », a conclu Taranath Adhikari.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments