asthme orage
— wavebreakmedia / Shutterstock.com

L’allergie au pollen est l’une des allergies les plus répandues au monde. Mais il faut savoir qu’on peut souffrir de problèmes avec le pollen, même sans en être allergique. Un tel phénomène s’appelle notamment un asthme d’orage, et comme on peut s’y attendre, c’est loin d’être agréable.

Un problème qui touche les personnes asthmatiques et allergiques au pollen

L’asthme des orages est un terme qui décrit une crise d’asthme qui commence ou s’aggrave après un orage. Il peut survenir chez toute personne souffrant d’asthme, mais il affecte le plus souvent les personnes atteintes de rhinite allergique saisonnière, que beaucoup de gens connaissent sous le nom de rhume des foins. Comme toute crise d’asthme, l’asthme des orages se manifeste par une aggravation soudaine des symptômes de la maladie causée par le resserrement des muscles autour des voies respiratoires.

Pendant la crise d’asthme, la muqueuse des voies respiratoires devient également enflée ou enflammée et un mucus plus épais que la normale est produit. Tous ces facteurs provoquent des symptômes comme des difficultés respiratoires, une respiration sifflante, de la toux, de l’essoufflement et des difficultés à effectuer des activités quotidiennes normales. En cas de crise d’asthme, il faut administrer immédiatement les premiers soins au patient et utiliser un inhalateur contenant généralement du salbutamol.

Parfois, l’utilisation d’un inhalateur n’est pas suffisante, et il est donc toujours plus prudent d’emmener le patient aux urgences. Pour en revenir aux crises d’asthme des orages, le terme a été utilisé pour la première fois dans les années 1980 en Angleterre et en Australie. Plus précisément, le premier cas enregistré d’asthme des orages s’est produit à Melbourne, en Australie, en 1987 ; et des épidémies d’asthme des orages continuent à sévir à Melbourne jusqu’à aujourd’hui. C’est notamment lié au fait qu’un Australien sur six souffre de rhinite allergique.

orage
— Anatoliy Cherkas / Shutterstock.com

Comment un orage peut-il provoquer une crise d’asthme ?

En ce qui concerne la cause exacte de l’asthme des orages, c’est lié au pollen. Normalement, la pluie a tendance à réduire le nombre de pollens en purifiant l’air. D’ailleurs, de nombreuses personnes trouvent qu’un temps pluvieux a tendance à réduire les symptômes d’asthme déclenchés par les allergies. Mais les orages peuvent aussi aggraver l’asthme à cause d’une séquence unique d’événements. Après les orages, on peut parfois observer une baisse de température et une augmentation soudaine de l’humidité.

Cela peut provoquer la rupture des grains de pollen de graminées entières en particules beaucoup plus fines. Normalement, le pollen de graminées est trop gros pour pénétrer dans les poumons. Mais transformé en particules fines, le pollen n’est plus filtré par le nez et finit alors par pénétrer dans les poumons, provoquant ainsi l’asthme des orages. De plus, les vents pendant les orages font flotter ces petites particules qui s’accumulent au niveau du sol et elles deviennent encore plus faciles à inhaler. Comme il n’y a pas grand-chose à faire contre la météo, le meilleur moyen de faire face à un asthme des orages est de se tenir prêt avec un inhalateur à portée de main en cas de crise.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments