Quant à sa vocation de graffeur professionnel, Bam confie que « tous les enfants font des bêtises, moi c’était le graffiti. Finalement, je me suis perfectionné dans ce domaine et j’en ai fait mon métier. » Ce qui est sûr, c’est que les hôpitaux n’ont plus cette image terne après le passage de Bam.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments