9. Des mini-capteurs pour vérifier la santé des soldats

Ils sont fixés près ou à l’intérieur du corps humain, ou encore incorporés dans les équipements. Équipés de récepteurs, les mini-capteurs peuvent transmettre des informations précises en temps réel sur la santé des soldats et sur l’environnement qui les entoure, à partir de la salive, de la sueur ou du sang. Selon Coppock, ils sont petits, pas chers et résistants aux différentes contraintes environnementales. En effet, même après avoir été chauffés pendant une heure à 90 degrés Celsius, les récepteurs seront toujours opérationnels.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de