— Featureflash Photo Agency / Shutterstock.com

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons récemment appris que Bruce Willis mettait fin à sa carrière d’acteur. Pour expliquer cette lourde décision, sa famille a révélé qu’on lui avait diagnostiqué de l’aphasie. Mais quel est exactement ce trouble cérébral qui affecte le langage et la capacité de communiquer ?

Une pathologie qui affecte le langage et la compréhension du langage

En France, il est estimé que plus de 300 000 personnes sont touchées par l’aphasie et environ 30 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Autrement dit, il s’agit d’une pathologie assez courante, mais qui reste méconnue du grand public. La récente annonce de la fin de la carrière de Bruce Willis pour cause d’aphasie a cependant attiré l’attention de tous sur cette pathologie, et c’est le moment ou jamais d’en apprendre plus sur ce sujet. L’aphasie est définie comme étant une condition qui affecte la capacité de communiquer.

Cette pathologie peut affecter la capacité de parler, mais aussi celle d’écrire, de comprendre la parole et l’écriture. Il est important de préciser que l’aphasie n’altère pas l’intelligence. Ce trouble du langage est causé par des dommages dans une zone spécifique du cerveau qui contrôle le langage et la compréhension du langage. L’aphasie peut apparaître soudainement ou se développer progressivement à la suite de divers problèmes de santé, comme un accident vasculaire cérébral, une tumeur au cerveau, une infection cérébrale ou une maladie dégénérative du cerveau telle que la démence.

Notons qu’il existe globalement deux formes d’aphasie, bien que la maladie puisse se manifester sous de nombreuses formes. Il y a l’aphasie de Broca, ou aphasie non fluente, qui se caractérise par des difficultés d’élocution sans affecter la capacité de compréhension. Autrement dit, la personne a du mal à s’exprimer, mais peut nettement comprendre une phrase ou des mots dans le bon contexte de leur usage. Ensuite, il y a l’aphasie de Wernicke, ou aphasie fluente, qui affecte à la fois l’élocution et la compréhension de la parole. Ceux atteints d’aphasie fluente s’expriment beaucoup, mais leurs mots n’ont généralement pas de sens.

Un trouble qui affecte considérablement la qualité de vie du patient

En ce qui concerne le diagnostic de l’aphasie, il est généralement possible de faire un autodiagnostic, puisque les symptômes sont évidents et très spécifiques à la pathologie. Cependant, se limiter à un autodiagnostic n’est pas suffisant et il est très important de se référer à un médecin pour évaluer la gravité du trouble, pour en déterminer la cause et pour définir les meilleures options en termes de traitement, de rééducation ou d’adaptation. Dans certains cas, il est en effet possible de récupérer une partie des capacités perdues. C’est notamment possible en cas de tumeur cérébrale.

Si la tumeur est enlevée, il est possible que les symptômes de l’aphasie s’estompent considérablement. Dans les cas où l’aphasie est irréversible, les médecins peuvent donner diverses recommandations, comme la rééducation du langage, des thérapies de communication non verbale ou la prise de certains médicaments. Si les traitements et les soins sont essentiels pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’aphasie, le comportement de l’entourage du patient est tout aussi important. Face à une personne victime d’aphasie, il faut savoir faire preuve de patience. Il est également important de ne pas les corriger quand ils font des erreurs, de leur parler de manière plus simple et surtout d’éviter de les stigmatiser.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments