11 animaux disparus qui pourraient être ramenés à la vie par les scientifiques

Les scientifiques pourraient ramener à la vie certaines espèces animales aujourd’hui disparues. Une mesure qui fait débat mais qui pourrait pourtant aider à revitaliser la biodiversité de certaines régions.

RESSUSCITER DES ESPÈCES POUR PRÉSERVER DES ÉCOSYSTÈMES ?

Les scientifiques vont-ils jouer aux Dieux ? En utilisant des fragments d’ADN conservés ou retrouvés, certains chercheurs pourraient ramener à la vie des espèces animales éteintes. Cette annonce crée évidemment un débat moral sur le pouvoir des scientifiques à « donner la vie ». Si certains se refusent de prendre une telle décision, d’autres comme le paléontologue Michael Archer jugent que « nous avons joué à Dieu quand nous avons exterminé ces espèces ». Derrière ces questions éthiques et la question de la faisabilité technique de ce « retour à la vie », se cache aussi un autre enjeu pour la science.

Pour certains spécialistes, réintroduire des espèces disparues pourrait être un moyen de revitaliser des habitats naturels aussi bien au niveau de la faune que de la flore. En effet, chaque animal a sa place au sein de son écosystème et bien souvent une disparition brutale d’une espèce (comme par exemple une disparition due à l’Homme), a pu déséquilibrer cette harmonie naturelle. L’écologiste Douglas McCauley souligne tout de même la nécessité d’utiliser des critères très précis pour choisir les espèces qui pourraient être « ressuscitées ». La Long Now Foundation a justement dressée une liste des animaux disparus qui rentrent dans les critères établis par les scientifiques pour être candidats à un « retour à la vie ». Nous vous proposons donc de découvrir certains de ces animaux disparus mais qui pourraient à nouveau peupler notre planète.

 

LE TIGRE DE LA CASPIENNE

Le Tigre de la Caspienne peuplait les régions de la Turquie et de l’Asie Centrale avant de disparaître dans les années 1960 à cause du braconnage et de la destruction de son habitat naturel. Les scientifiques pourraient le ramener à la vie à partir de sa similitude génétique avec le Tigre de Sibérie.

 

L’AUROCHS

Cette animal vieux de plus de deux millions d’années est l’ancêtre de la plupart des bovins que nous connaissons aujourd’hui. L’Aurochs vivait entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord avant de totalement disparaître il y a 600 ans. L’espèce pourrait être ramenée à la vie à partir de bovins actuels dont certains portent encore une partie de l’ADN de l’Aurochs.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux