Depuis 2015, Adidas développe en collaboration avec l’organisme Parley for the Oceans une ligne de chaussures et de vêtements de sport fabriqués à partir de déchets plastiques ramassés sur les plages. Afin de faire face à la demande grandissante, la marque va augmenter drastiquement sa production de chaussures cette année.

11 millions de paires de chaussures en plastique recyclé en 2019

Si l’on en croit le succès de la gamme Adidas x Parley, les baskets écolos ont définitivement la côte en 2019. D’après Eric Liedtke, membre du conseil exécutif d’Adidas : « Ces produits offrent aux consommateurs une réelle valeur ajoutée au-delà de l’aspect, de la fonction et de la qualité du produit, car chaque chaussure est une petite contribution à la préservation de nos océans ». Après avoir produit 1 million de paires de chaussures à partir de déchets plastiques en 2017 et 5 millions en 2018, la firme allemande prévoit d’atteindre la barre des 11 millions de paires en 2019.

Durables, les différents modèles de chaussures de la gamme Adidas x Parley profitent également d’un design travaillé et se déclinent sous différentes coloris. Bien qu’elles ne soient pas particulièrement bon marché (comptez au moins 120 € pour une paire de running), ces chaussures bénéficient de tout le savoir faire de la marque allemande et sont bien cotées par les utilisateurs amateurs de course à pied (qui soulignent notamment leur confort et leur durabilité).

Le modèle UltraBoost est l’un des plus vendus de la gamme Adidas x Parley © Adidas

40 tonnes de déchets plastiques en moins pour Adidas en 2018

En parallèle, l’équipementier s’associe à des designers internationalement reconnus comme Stella McCartney afin de développer sa gamme des vêtements de sport à la fois élégants et écologiques. L’ensemble du processus de fabrication et d’acheminement est tourné vers l’utilisation de matériaux durables, ainsi que la réduction des émissions de CO2 et des déchets produits. Selon Adidas, cette approche plus durable a permis de réduire la quantité de déchets plastiques dans les bureaux, magasins de détail, entrepôts et centres de distribution de la firme de près de 40 tonnes en 2018.

Bien qu’Adidas reconnaisse qu’il est pour l’heure impossible de se passer complètement de plastique, l’entreprise œuvre pour limiter l’impact environnemental de son utilisation. Elle a notamment versé 1,5 millions d’euros à la plateforme Fashion for Good, qui valorise les start-ups proposant des solutions écologiques innovantes en matière de mode durable. Ces différentes initiatives prouvent qu’il est parfaitement possible de conjuguer économie durable et réussite commerciale.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de