— Drazen Zigic / Shutterstock.com

Depuis l’apparition des plateformes de vidéo à la demande, de plus en plus de gens développent une tendance à regarder une série d’une traite. C’est ce qu’on appelle du binge-watching, et selon une nouvelle étude, il est possible que ce phénomène soit bien plus réel qu’on le pensait et peut donc être considéré comme une véritable addiction.

Un phénomène qui découle de l’apparition des plateformes de streaming

En 2013, le terme binge-watching a été nommé comme candidat pour devenir le mot de l’année de l’Oxford English Dictionary. Mais c’est finalement le mot « selfie » qui a remporté la palme. Quoi qu’il en soit, cela indiquait l’avènement d’une nouvelle ère : celle d’une tendance à regarder de manière excessive plusieurs épisodes de séries télévisées en une seule séance. Un tel phénomène a notamment été possible grâce à l’avènement des plateformes de streaming – comme Netflix, Disney+ et Amazon Prime – qui sont devenues plus courantes et plus accessibles dans le monde entier. Et, bien évidemment, les restrictions liées au Covid-19 ont encore amplifié le phénomène.

Le binge-watching étant devenu un phénomène courant, certains individus ont commencé à l’identifier comme étant une addiction. Mais dans la mesure où le fait de regarder des séries ne cause généralement pas de problèmes de santé graves, le fait que le binge-watching soit considéré comme un problème n’a pas été pris au sérieux. Mais des professionnels se penchent tout de même sur le sujet, et le spécialiste des comportements, Mark Griffiths, a notamment décidé de mener une recherche pour savoir si le binge-watching peut vraiment devenir une addiction.

— tommaso79 / Shutterstock.com

Une mauvaise habitude qui peut devenir une véritable addiction

Pour son analyse, Griffiths s’est notamment basé sur une étude publiée dans la revue Frontiers in Psychiatry. Dans cette étude, les chercheurs ont notamment essayé de comprendre ce qui motive les individus à pratiquer le binge-watching, mais aussi pour expliquer pourquoi cela peut à la fois être quelque chose de divertissant et un comportement problématique. La recherche qui a impliqué 645 étudiants polonais a en effet montré que le binge-watching peut effectivement devenir une addiction. Et comme toute addiction, ce n’est pas une bonne chose pour le bien-être et la santé.

Mais il est cependant important de savoir que le binge-watching en tant que comportement problématique ne dépend pas du nombre d’épisodes consécutifs qu’un individu a regardé, ou même le nombre d’heures passé à regarder une série. En fait, comme pour tout autre comportement addictif, le binge-watching est identifié comme un problème lorsque sa pratique commence à avoir un impact négatif sur des aspects de la vie d’une personne. Ces aspects peuvent notamment être liés à la santé physique, mais aussi à la santé mentale, l’humeur, la productivité et le bien-être.

Par exemple, une tendance excessive au binge-watching peut détériorer l’hygiène du sommeil d’une personne, ou encore la pousser à négliger d’autres aspects importants de sa vie comme le travail et les tâches domestiques. Notons que cette étude polonaise n’est pas la seule à avoir identifié que le visionnage excessif de films et de séries télévisées peut créer de véritables problèmes d’addiction. L’une de ces études a notamment montré que le visionnage excessif de la télévision est associé à la dépression et à l’anxiété. Comme pour toute addiction, il est important de se défaire du binge-watching excessif. Pour ce faire, Mark Griffiths conseille notamment de se fixer des limites journalières pour le visionnage de séries.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments