13 987 personnes connectées

Les résultats sont tombés : la production de vin est au plus bas à cause du réchauffement climatique

vin-rechauffement-climatique-une

Le réchauffement climatique est une nouvelle fois pointé du doigt par des producteurs, et cette fois-ci, ce sont les producteurs de vin qui sont concernés. A cause des dérèglements climatiques, les vignes ont subi d’importants dégâts et la production de 2016 est l’une des plus basses jamais connues. Un constat alarmant qui touche plusieurs pays à travers le monde. 

Après les avocats, il semble qu’un autre aliment soit impacté par le réchauffement climatique. Des constats menés par des universitaires et par l’industrie du vin affirment que d’ici quelques années, la production mondiale de vin pourrait baisser de manière importante. Le raisin a donc des chances de devenir une denrée rare et ce, quel que soit la région du globe où il pousse.

vin-rechauffement-climatique-raisin

L’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV) tire la sonnette d’alarme à ce sujet. Dans son dernier rapport, elle rappelle que 2016 a été une mauvaise année pour la production du vin : seuls 26 milliards de litres ont été produits, soit le plus faible taux enregistré depuis 20 ans. La raison de cette maigre production mondiale est la météo et en particulier les fortes chaleurs. Si la hausse des températures représente une opportunité de développer les vignes pour certains, d’autres souffrent de celles-ci car le raisin se trouve dans un environnement déjà chaud de base.

Parmi les victimes de la chaleur, les vignerons chiliens et argentins sont les plus touchés avec des baisses de 35 et de 21% de la production de Malbec et de Carménère. L’Amérique du Sud a subi deux sécheresses et des inondations, autant d’éléments qui ont eu raison des récoltes. Toutefois, malgré les températures élevées, certains pays parviennent comme l’Italie, la France, l’Espagne, les Etats-Unis, l’Australie, la Chine ou même la Nouvelle-Zélande, qui a augmenté sa production de 35%.

vin-rechauffement-climatique-rouge

Le vin pourrait donc devenir un produit de luxe si le réchauffement climatique continue d’endommager les vignes. Représentant une production mondiale importante, le vin a été au cœur des débats lorsqu’a eu lieu le sommet mondial sur le climat, fin 2015 à Paris. La lutte contre le réchauffement climatique reste donc un combat important auquel chaque nation doit participer sous peine de voir le raisin et les bouteilles disparaître de nos tables.

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La production d’un kilo de miel mobilise l’énergie de 6000 abeilles pendant 2 semaines