12 257 personnes connectées

Airbus dévoile son projet futuriste de voitures volantes

vahana-une

Nous en rêvions tous à l’orée des années 2000 et les voilà enfin au cœur des discussions : les voitures volantes sont désormais d’actualité puisque AirBus vient d’en révéler plus sur son projet nommé Vahana, un véhicule à mi-chemin entre l’hélicoptère et la voiture, qui sera doté de moteurs électriques.

« Véhicule des dieux », voilà ce que ce que signifie Vahana en sanskrit. Un terme élogieux pour un projet d’envergure imaginé par AirBus et A3, une startup de la Silicon Valley. Composé de 8 rotors répartis sur 4 ailes, le véhicule emprunte ses technologies aux drones et ne prévoit pour le moment qu’une seule place destinée à un pilote ou mieux, un passager. En effet, à la façon d’une voiture autonome, Vahana devrait pouvoir servir de taxi automatisé. Sur ce dernier point, les deux sociétés peuvent se reposer sur les grands progrès des systèmes de détection d’obstacles.

vahana-voiture-volante

Un projet important lancé au début de l’année 2016 par le célèbre constructeur aéronautique qui devrait encore bûcher de longs mois sur le véhicule. En effet, en plus de développer une voiture volante, la société doit étudier de près les réglementations aériennes pour permettre à son projet de voir le jour. Il lui faudra créer un ensemble de règles pour encadrer la circulation de Vahana tout en étant certain d’obtenir un espace dédié à sa mobilité : il faudra attendre 2017 pour découvrir les premier tests sur prototype et 2020 pour assister à une démonstration.

Le travail est donc loin d’être terminé mais Rodin Lyasoff, le PDG d’A3, a déjà tenu à justifier les moyens déployés dans le développement de la voiture volante. Un tel véhicule serait bien moins cher à produire qu’une voiture traditionnelle, le matériel nécessaire à sa construction étant moins important. Les deux entreprises font aussi beaucoup d’efforts et de recherches concernant la sécurité de l’appareil : en cas d’urgence, chacun des véhicules sera équipé d’un parachute et tout sera fait pour éviter des accidents en altitude.

vahana Bien évidemment, Airbus n’est pas le seul dans cette course à la voiture volante : il s’agit d’un rêve partagé par de nombreux techniciens et scientifiques à travers le monde, y compris ceux financés par Larry Page, le co-fondateur de Google. Au total, on compterait une douzaine de concepts plus ou moins similaires à Vahana, en cours de développement.

Ces articles vont vous plaire

— Claude

Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui.