12 690 personnes connectées

4 astuces pour travailler efficacement avec un collègue antipathique

travail-entreprise-collegue-antipathie-une

Un client insupportable, un collègue trop bavard ou doté d’un sens de l’humour vraiment douteux… On y passe tous un jour ou l’autre : parfois il faut collaborer avec une personne qui nous inspire une certaine antipathie. Mais au lieu de simplement faire l’autruche et de travailler tête baissée, DGS vous présente 4 astuces pour mieux collaborer avec une personne qui vous dérange.

 

1. Ne jugez pas

travail-entreprise-collegue-antipathie1

Si vous passez sous silence vos méthodes de travail différentes, ou pire si vous en êtes frustré, vous perdez là une occasion de mieux connaître votre collègue. À la place, prenez du recul et au lieu de juger votre collaborateur, essayez de comprendre où il veut en venir. Ce collègue et son sens de l’humour douteux ? Demandez-vous pourquoi ces blagues le font rire. Pour briser la glace ou pour expliquer son opinion ? Si vous commencez à réfléchir au pourquoi de ses actes plutôt que de les juger, vous parviendrez à établir un plan d’action pour mieux collaborer.

 

2. Donnez-leur ce dont ils ont besoin

travail-entreprise-collegue-antipathie2

C’est vrai qu’il est difficile de changer le comportement d’autrui… Mais il est plus facile de changer le sien ! Une fois que vous pensez avoir compris la raison de ce comportement, commencez à réfléchir aux façons de l’atténuer. Si vous avez une collègue qui parle toujours très fort dès le début d’une réunion, peut-être que cela signifie qu’elle a peur de ne pas être écoutée. Dans ce cas, prêtez-lui une oreille doublement attentive et interagissez avec elle pour repousser ses insécurités.

 

3. Adaptez-vous aux circonstances

travail-entreprise-collegue-antipathie3

Et si vous n’arrivez pas à comprendre où votre collègue embêtant veut en venir ? Assurez-vous que vous et votre interlocuteur soyez à l’aise. Si vous devez faire une réunion et que vous préférez la faire en dehors du cadre du travail, dans un café, essayez de voir si cela ne dérangera pas votre collègue de se trouver dans un environnement un peu bruyant, qui pourrait le mettre mal à l’aise (ou le contraire).

 

4. N’allez pas faire la commère après

travail-entreprise-collegue-antipathie4

Si votre collègue est connu dans tout le bureau pour être parfois bizarre ou qu’il est difficile pour tout le monde de travailler avec, ne vous vantez pas comme si vous aviez vaincu un lion dans l’arène. Vos autres collègues seront forcément curieux de savoir comment cela s’est passé, alors au lieu de dire « Oui, j’ai réussi à m’habituer à sa façon de travailler et on a pu faire quelque chose », dites plutôt : « J’ai compris qu’il n’aimait pas trop les réunions sur l’heure du déjeuner, après ça tout s’est bien passé. »

 

Travailler avec quelqu’un qui est parfois difficile à appréhender peut être difficile ! Mais cela ne veut pas dire que c’est insurmontable ;). Heureusement, à la rédaction, nous avons la chance de tous nous entendre, ce qui n’est pas donné à tout le monde ! En tout cas, on espère que ces astuces pourront vous aider si jamais vous devez collaborer avec un(e) collègue pas facile à vivre. Connaissez-vous d’autres conseils à donner à nos lecteurs pour supporter l’insupportable ?

Ces articles vont vous plaire

— Khalil Gibran

La terre est ma patrie et l’humanité, ma famille