13 045 personnes connectées

Cette petite tortue blessée va enfin retrouver une vie normale grâce à une carapace imprimée en 3D

Cléopâtre n’est pas seulement la fameuse reine d’Egypte. C’est aussi le nom de cette tortue, touchée par un problème de carapace. Cette dernière est en effet très fragile et risque de s’infecter. Un étudiant de l’université du Colorado a donc eu la brillante idée de lui en fabriquer une en 3D ! Après 600 heures de travail, Cléopâtre a eu droit à une carapace toute neuve. SooCurious vous fait part de cette innovation technologique au service des animaux.

La carapace rouge de cette tortue n’est donc pas une vraie, c’est une prothèse imprimée en 3D. Cleo la tortue souffre d’un problème qui provoque des excroissances en forme de pyramides comme si cela était dû à une mauvaise nutrition. Il y a aussi des fractures qui pourraient s’infecter, surtout lorsque les tortues s’accouplent en grimpant l’une sur l’autre. C’est pourquoi Roger Henry, un étudiant de l’université technique du Colorado, a conçu une coque imprimée en 3D pour Cleo. Il a passé 600 heures sur un logiciel pour s’assurer que la prothèse de la tortue s’adaptera parfaitement, en utilisant des données provenant des analyses d’un magasin d’impression 3D de Denver sur sa propre coquille. Après cela, ils ont utilisé du plastique à base de maïs biodégradable pour imprimer le produit final. Il permettra de protéger Cleo jusqu’à ce que sa carapace guérisse totalement dans quelques années, maintenant qu’elle a adopté une bonne alimentation.

tortue-carapace-3D-9

tortue-carapace-3D-10

tortue-carapace-3D-8

tortue-carapace-3D-3

tortue-carapace-3D-5

tortue-carapace-3D-2

tortue-carapace-3D-7

tortue-carapace-3D-6

tortue-carapace-3D-4

tortue-carapace-3D-1

Il est agréable de voir que la technologie peut être aussi au service des animaux. Cela nous rappelle d’ailleurs cette prothèse 3D réalisée pour un toucan au bec mutilé. A la rédaction, on espère que d’autres personnes aussi passionnées continueront à aider les animaux. Pensez-vous que l’impression 3D pourra un jour totalement remplacer les prothèses ?