12 671 personnes connectées

Lumière sur la mort de Superman, l’un des évènements majeurs de l’univers DC Comics

DC Comics a le don de faire frissonner ses lecteurs : personnages charismatiques, scénarii haletants et retournements de situation surprenants ont fait de la maison d’édition un leader du marché. Après avoir torturé bon nombre de ses héros, elle s’attaque à son personnage le plus célèbre, Superman. SooGeek vous ramène en 1992 pour assister à la mort de Kal-El.

 

Fan ou non du héros, vous connaissez obligatoirement l’histoire du Kryptonien : arrivé sur Terre alors qu’il n’était encore qu’un enfant, le jeune Kal-El y avait été envoyé par ses parents en prévision de la destruction de sa planète natale. Découvrant sur Terre des pouvoirs extraordinaires, il fut élevé au stade d’icône par toute la population de son pays, les Etats-Unis. 59 ans après sa création par Jerry Siegel et Joe Shuster, Superman s’apprête à connaitre un des événements sinon l’événement le plus important de son histoire : la mort de Superman.

superman-fin

De façon à bien comprendre cette histoire, il faut remonter à la nuit des temps, bien avant l’apparition des humains, sur la planète Krypton pour y découvrir les origines d’un personnage clef, selon les comics. C’est à des milliers d’années-lumière de la planète bleue que Bertron, un scientifique fou, tente alors de créer l’être parfait, ultime à la force sans borne. Pour mener à bien son expérience, le scientifique dépose des enfants en bas âge à la surface de Krypton, considéré comme l’un des environnements les plus hostiles de l’univers. Soumis aux conditions de survie affreuses de la surface et constamment menacé par les créatures qui y vivent, les enfants deviennent, les uns après les autres, plus forts que les précédents. A la manière d’un clonage, Bertron les récupère, les étudie et recommence l’expérience.

Après plusieurs décennies de travail, le scientifique arrive enfin à ses fins : un enfant ayant gardé dans ses gènes la mémoire des nombreuses morts infligées par Bertron survit, doté d’immenses pouvoirs et surtout d’une haine sans limites à l’encontre de toute forme de vie. Cet être, nommé Doomsday (jour du jugement dernier), se retournera contre son créateur avant de s’attaquer au reste de l’univers. Faisant régner le mal des années durant, Doomsday sera finalement enfermé dans une prison de métal dont il ne s’échappera que plusieurs siècles plus tard, après avoir patiemment creusé sa cellule d’une seule main.

3147936-banner

Détruisant tout ce qui se trouve sur son passage, la créature affronte une première fois la Ligue des Justiciers, anéantissant l’ensemble du groupe de super-héros, hormis Superman alors absent. Ce n’est qu’après la bataille et alors que Doomsday se dirige vers Metropolis que le Kryptonien est alerté : nombre de personnes ont déjà trouvé la mort et beaucoup plus souffriront du passage de la créature. Face à une telle situation, Kal-El n’a pas d’autre choix que d’attaquer.

Avant même l’arrivée de Doomsday à Metropolis, Superman tente de l’arrêter, sans succès. C’est dans la ville que le combat bat son plein : épique, il durera plusieurs jours dans l’histoire et 4 numéros. Ce n’est que durant le numéro 75 que le conflit est réglé. Superman, à bout de force, prend conscience que Doomsday n’arrêtera pas de le poursuivre tant qu’il sera vivant. Il décide alors de se sacrifier pour préserver la ville et sauver ses habitants. Regroupant ses dernières forces dans une ultime attaque, il parvient à vaincre Doomsday et perd la vie sous le regard de sa fiancée, Lois.

superman-mort-loisCet épisode, qui aura tout de même duré 4 titres, aura marqué les lecteurs et l’histoire de DC Comics. En effet, la suite de ce combat titanesque verra apparaître les Supermen : Cyborg Superman, Superboy, Steel et l’Eradicator, sans compter le retour de Doomsday qui renaîtra au côté d’un des plus puissants vilains de tous l’univers DC Comics : Darkseid.

Publiée entre l’automne 1992 et l’été 1993, cette série est le fruit de la collaboration de plus de 20 auteurs qui, tour à tour, ont participé à la création d’un des évènements les plus marquants de l’univers de DC Comics et de l’histoire de Superman. Le but de tout ça ? Rajeunir l’image de la maison d’édition qui souffrait alors de l’aspect dépassé de ses héros et des très bons chiffres affichés chez les concurrents Marvel qui se hissaient alors parmi les éditeurs les plus puissants du marché. En prouvant que tout pouvait arriver dans les pages de leurs comics, les auteurs de DC ont réussi à laisser en état de choc leurs lecteurs du monde entier. Superman faisait de nouveau la une des plus grands journaux, jusqu’au journal de 20h français.

superman-ceremonieEt pour cause, après avoir fait monter la sauce, le numéro 75 se présente différemment : chacune des cases de ce comics occupe une page entière, jusqu’à la double page finale dévoilant le destin funeste des deux personnages. Après la mort de l’homme d’acier, les titres continueront d’être produits et se vendront, relatant un monde sans Kal-El non sans, dans un premier temps, permettre aux lecteurs d’assister à son enterrement. Les proches du héros font leur deuil quand différents personnages se disputent le corps de cet être suprême, y compris Lex Luthor qui voit une opportunité scientifique hors norme en la dépouille du Kryptonien.

 

Vous vous en doutez, le héros à la cape rouge a plus d’un tour dans son sac et reviendra après 2 mois d’absence arpenter les cieux de Metropolis pour en protéger les habitants. Malgré son retour, sa mort aura marqué des milliers de fans et secoué l’industrie du comics pour le meilleur, révélant chez les lecteurs lassés un nouvel intérêt pour l’Homme de fer.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux