13 778 personnes connectées

Un son mystérieux provenant de la mer Arctique trouble l’armée canadienne

une-son-arctique

Près d’Igloulik dans le Nunavut, une région froide et isolée du Canada, de nombreux habitants ont rapporté avoir entendu d’étranges bruits provenant de l’océan Arctique durant tout l’été. L’armée canadienne étudie la question, mais le son reste pour l’instant non-identifié, et plusieurs hypothèses circulent.

Le son mystérieux, défini alternativement comme un bruit métallique, un bourdonnement ou encore un « bip », a résonné dans le détroit de Fury et Hecla, à environ 120 km au nord-ouest de la ville inuit d’Igloulik. Des visiteurs à bord d’embarcations privées affirment l’avoir entendu aussi bien en se tenant à proximité de la surface de la mer qu’à travers la coque des bateaux. De leur côté, les chasseurs inuits ayant l’habitude de poursuivre les mammifères marins dans ces environs pendant l’été ont également été témoin de cette étrange manifestation sonore et ont remarqué qu’elle faisait fuir les animaux.

village-inuit

CBC News, qui rapporte l’information, précise que ses journalistes n’ont pas entendu le bruit par eux-mêmes, et qu’ils n’ont obtenu aucun détail supplémentaire de la part des témoins directs.

Alors, d’où peut bien provenir ce son étrange ? La première hypothèse consiste à accuser la Baffiland Iron Mines Corporation, qui a récemment effectué de nombreux sondages au moyen de sonars. Les activistes écologistes expliquent que les sons ainsi émis font fuir les populations de baleines et de narvals dans le secteur, mais la firme nie avoir pratiqué ce genre d’activités cet été. Le gouvernement local ajoute qu’il n’a en effet autorisé aucun projet hydrographique ou de construction à aucune entreprise dans la région.

arctique-bateau

Greenpeace pourrait également être à l’origine du bruit mystérieux. L’ONG aurait disposé des sonars afin de faire fuir les mammifères marins et les préserver contre les chasseurs inuits. Cependant, un porte-parole a démenti ces accusations auprès de CBC News et assure que le droit de chasse des Inuits est respecté.

Autre piste : des sous-marins auraient pu traverser le secteur pendant l’été, mais le Département pour la Défense Nationale affirme que cette hypothèse est hautement improbable. Toutefois, il est à noter qu’Igloulik se situe à environ 70 km d’une base militaire en activité.

arctique-montagne

Pour le moment, nul n’est en mesure d’expliquer l’origine de ce bruit mystérieux. Alors en attendant, kraken ou opérations militaires secrètes, imaginez ce qui vous plaît !

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Les Tardigrades sont des créatures microscopiques capables de revenir à la vie après 30 ans dans la glace