12 404 personnes connectées

Ces routes géniales produisent de la musique dès que les automobilistes roulent dessus

En symbole de la maîtrise de son environnement, l’Homme construit des routes depuis des millénaires. Désormais goudronnés, ces chemins ne servent plus seulement à acheminer des personnes ou des produits. Ainsi, sur plusieurs voies à travers le monde, un étrange dispositif fait peu à peu son apparition : la route musicale. SooCurious vous présente cette curieuse invention.

Comme tant d’autres inventions, l’idée d’une route musicale est venue d’une maladresse fortuite : alors qu’un ingénieur japonais, Shizuo Shinoda, manoeuvre un bulldozer pour la construction d’une route de son pays, il gratte par hasard le bitume avec sa machine et l’écorche. Plus tard, en roulant sur les marques qu’il a créées, l’homme réalise que les vibrations produites par sa voiture roulant sur les rainures peuvent produire une mélodie.

 

La « route musicale » de Anyang, en Corée du Sud : 

Route-musicale-6

Suite à la découverte hasardeuse de Shinoda, une équipe d’ingénieurs de l’Institut de recherche industrielle d’Hokkaido travaille, en 2007, à affiner son idée. Seront dès lors construites quatre routes de ce type au Japon : à Hokkaido, à Wakayama, à Shizuoka et à Gunman. Etendues sur 175 à 250 mètres selon les villes, ces créations sont accompagnées de notes musicales dessinées sur le bitume et d’un panneau avertisseur. Surtout, les rainures sont disposées sur le bord de la route, près du trottoir et non au milieu, de manière à ce que les conducteurs puissent choisir de rouler dessus ou non.

Une « route musicale » au Japon : 

Route-musicale-2

Le dispositif est composé de rainures placées à intervalles très spécifiques. Selon la profondeur et la longueur des marques au sol, les vibrations produites par le passage d’une voiture créeront des notes plus ou moins hautes, permettant aux concepteurs de créer une mélodie bien distincte pour chaque route. Mais une des composantes essentielles est la vitesse de la voiture : en roulant trop lentement ou trop vite, le véhicule jouera la musique au ralenti ou en accéléré.

Si l’idée vient bien du Japon, la première application n’est cependant pas nippone pour autant : en 1995, au Danemark, deux artistes créent l’asphaltophone. Le dispositif, conçu comme les routes musicales japonaises, est fabriqué par Steen Krarup Jensen et Jakob Freud-Magnus, tout deux artistes danois. Depuis leur création, d’autres routes de ce type ont progressivement vu le jour. Au Japon, donc, mais pas seulement.

Route-musicale-4

En Corée du Sud, à Anyang plus précisément, une route musicale joue « Marie a un petit agneau » lorsqu’un conducteur roule dessus. Mais l’objectif ici n’est pas d’amuser les automobilistes ou de susciter l’attention du grand public. Dans un pays où 68 % des accidents de la route sont dus à l’inattention, à l’endormissement ou à l’accélération excessive de conducteurs, la route musicale sert essentiellement à aider les chauffeurs à rester vigilants. C’est également le cas d’une autre route musicale, située dans le village de Tijeras, au Nouveau-Mexique. On y trouve un projet similaire, financé par la National Geographic Society et supervisé par le ministère des Transport de l’Etat. Comme en Corée du Sud, le dispositif a pour objectif d’inciter les conducteurs à réduire leur vitesse.

Enfin, une marque automobile s’est servie de la route musicale pour réaliser un coup marketing. Ainsi, on trouve à Lancaster, en Californie, une route chantante nommée « la route civique musicale ». Créée par Honda pour son modèle Civic, la route s’étend sur 400 mètres et reproduit un morceau d’opéra, « L’ouverture de Guillaume Tell ». Mais les rainures creusées sur le bitume étant trop espacées, le son produit par les vibrations créées par les voitures ressemble peu à la mélodie originale. Jugé trop bruyant, le dispositif sera finalement déplacé sur une autre avenue de la ville.

La « route musicale » de Tijeras, au Nouveau-Mexique : 

Route-musicale-3

 

La Civic Musical Road, à Lancaster, Californie : 

Route-musicale-5 Route-musicale-1

Cette invention est aussi amusante que remarquable. Si le résultat produit n’est pas hors du commun, son utilité pourrait en revanche être déterminante. Installé sur des voies particulièrement dangereuses, le dispositif pourrait permettre d’augmenter la vigilance de conducteurs inattentifs et donc de réduire le taux de mortalité sur les routes. Si ce genre d’innovations vous intéresse, découvrez également 7 inventions aussi simples que géniales qui pourraient rendre le monde meilleur. Voyez-vous une réelle utilité dans le concept des « routes musicales » ou estimez-vous qu’il n’y a que peu d’applications profitables à ce dispositif ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux