12 892 personnes connectées

Ce n’est plus de l’anticipation : la guerre contre l’intelligence artificielle a déjà commencé

une-hommes-anti-robots Un homme et un robot en plein bras de fer via Shutterstock

Cela ne vous a pas échappé : nous sommes dans une ère ultra-technologique où les innovations ne cessent de se succéder à une vitesse folle. Mais ce progrès technologique ne plaît pas à tout le monde… Aux Etats-Unis, des opposants au progrès excessif de la technologie se sont rassemblés lors du Festival de la technologie et du divertissement d’Austin. En ligne de mire, le développement de l’intelligence artificielle que les « anti-robots » estiment dangereux pour l’humanité. SooCurious vous en dit plus sur cette révolte naissante.

C’est à Austin, au Texas, que la résistance anti-robots a débuté lors du Festival de la technologie et du divertissement SXSW. Environ deux douzaines de manifestants, menés par un ingénieur en informatique, scandaient divers slogans pour dénoncer le développement de l’intelligence artificielle. « Nous manifestons pour défendre la morale dans le domaine informatique », déclarait Adam Mason, 23 ans, organisateur de cette manifestation. Sur les pancartes, on pouvait lire notamment « Arrêtez les robots ! », ou encore « Les êtres humains sont l’avenir ». Le chant le plus célèbre est bientôt devenu « A.I, say goodbye ! », comprenez « Intelligence artificielle, dis au revoir ! ». Ce rassemblement a finalement réuni une foule importante, curieuse de voir une manifestation, si rare d’habitude.

Image-1-ok-

Les dangers d’une intelligence artificielle (qui n’est encore qu’à ses débuts) plus développée a créé un débat au sein de la communauté scientifique. Le fondateur de Tesla, Elon Musk, a fait don de 10 millions de dollars pour la « Future of Life Institute » en raison de ses craintes.
Stephen Hawking et d’autres scientifiques ont également mis en avant des prédictions désastreuses concernant l’intelligence artificielle et son impact sur l’humanité. Ce sujet était souvent évoqué par Steve Jobs comme le montre le documentaire sur le légendaire créateur d’Apple : « The Man in the Machine » (L’homme dans la machine). La dynamique paradoxale entre les hommes et les produits technologiques est une « arme à double tranchant », a déclaré Alex Gibney, réalisateur du documentaire.

Beaucoup de manifestants étaient étudiants à l’université du Texas qui est connue pour son important programme en ingénierie. En réalité, ils sont profondément préoccupés par ce qu’impliquerait une société où la technologie est reine. « Les avions peuvent voler tout seuls, mais la personne qui est responsable de l’atterrissage est un être humain », a déclaré Mason.

Image-2

Ce rassemblement anti-robots a également rassemblé quelques-uns des plus brillants ingénieurs en intelligence artificielle. « Je suis étonné de voir ce mouvement », s’est exclamé Stephen Wolfram, un informaticien britannique, entrepreneur et ancien physicien connu pour ses contributions à la physique théorique. « L’intelligence artificielle a bouleversé la vie de manière aussi dramatique que la révolution industrielle. » Ben Medlock, co-fondateur de la société de communication SwiftKey ajoute : « Les machines ont déjà pris le contrôle. Si vous conduisez une voiture, vous devez savoir qu’une grande partie de ses composants sont axés sur la technologie. »

Phil Libin, PDG de la société de logiciels Evernote était plutôt opposé à ce mouvement : « Les gens s’inquiètent à propos des robots qui prennent de plus en plus de place dans le monde mais je vous assure qu’il y a des choses beaucoup plus dangereuses (comme les inégalités de salaires ou le réchauffement climatique) en ligne de front. »

Image-3-ok-

La nécessité de poursuivre ou non le développement des robots risque de devenir un débat récurrent dans les prochaines années. Si certains le voient comme une source de modernité, beaucoup s’inquiètent de l’impact que cela pourrait avoir sur la vie des êtres humains. Et vous, pensez-vous que les machines puissent prendre le contrôle un jour ?

Ces articles vont vous plaire

— André Gide

Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.