12 703 personnes connectées

Cette photographie prise à Paris fut la toute première à immortaliser des êtres humains

Louis était un inventeur et créateur de génie pour son époque. C’est le père de la première photographie d’êtres humains ! Il y a 177 ans, il photographiait au boulevard du Temple un jeune homme se faisant cirer les chaussures. Une révolution dans l’histoire de la photographie et une première mondiale. DGS partage avec vous ce cliché exceptionnel pris par ce talentueux Français.

Photographier n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui. Pourtant, avant 1838 il fallait entre 8 et 10h pour prendre une photo (avec une qualité qui ferait rire plus d’un iPhone aujourd’hui !). Heureusement le monde compte de nombreux génies dont ce Français qui a su rendre le procédé photographique plus efficace et plus rapide.

La plus ancienne photographie d’hommes, 1838

premiere-photo-humain

C’est en découvrant le principe du développement de l’image latente que Louis a pu prendre cette photo en quelques minutes. Le processus s’articule ainsi : une plaque de cuivre recouverte d’une fine pellicule d’argent rendue photosensible grâce aux vapeurs d’iode devait être exposée à la lumière, la plaque « enregistrait alors une image invisible ». Une réaction avait alors lieu entre le mercure et les particules d’iode là où la lumière avait agi sur la plaque, révélant alors l’image tant attendue. La photographie est une image miroir, il faut donc l’inverser pour voir ce que Daguerre avait devant les yeux à l’époque :

Vrai-premiere-photo-humain

Bien entendu, la photographie n’a pas évolué du jour au lendemain. Le Français a donc dû faire avec les moyens du bord. Sur cette image, on a comme l’impression de regarder une ville fantôme. Pourtant, bon nombre de Parisiens sont passés devant l’objectif du photographe. Le cliché de Daguerre prenant une quinzaine de minutes à poser, les mouvements ne pouvaient apparaître sur l’image et seuls les objets et personnes statiques avaient leur place sur la capture. C’est donc pour cela que seuls un cireur de chaussures et son client apparaissent nettement sur la reproduction : les deux seules personnes restaient immobiles lors de la prise. Si impatients ces Parisiens ;).

 

Le cireur assis fait briller les chaussures de son client qui se tient debout

premiere-homme-pr

Cette reproduction représente le boulevard du Temple actuellement entre le 3e et le 11e arrondissement de Paris. Vous ne reconnaîtrez malheureusement pas la rue si un jour vous y passez car dès 1852 les travaux de modernisation de Paris ont complètement transformé le paysage existant. La photo semble avoir été prise depuis l’actuelle caserne Vérines, place de la République.

En plus de ces deux énigmatiques personnes, certains examens minutieux de l’oeuvre révèlent qu’il pourrait y avoir d’autres personnages cachés dans l’image. Allez, on vous aide un peu !

 

Deux femmes et un panier ou une poussette près du cireur de chaussures

deux-femmes-poussette

 

Le visage d’un enfant à la fenêtre du bâtiment blanc

garcon-fenetre

 

Un enfant et un chien sur le côté opposé de la rue 

chien-garcon

 

De l’autre côté de la rue, d’autres personnes

personne-flou-possible

 

Et enfin, un tapis accroché à un balcon

tapis-balcon

Dire qu’aujourd’hui nous réussissons à prendre des photos instantanément grâce à nos simples smartphones. Incroyable ! A la rédac’, nous sommes impressionnés par tout ce travail et cette patience. Et promis, on ne se plaindra plus de la qualité de nos photos. On se souvient d’un cliché lui aussi ancien rassemblant les 29 plus grands cerveaux de l’histoire sur une même image, et dire qu’elle n’aurait jamais existé sans Louis ! Pensez-vous que la photographie soit le meilleur moyen d’immortaliser un instant ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux