12 353 personnes connectées

Les animaux sont aussi capables d’apprendre des langues étrangères : ces orques communiquent avec des dauphins

orques-une-v3

Et si les animaux pouvaient aussi apprendre des langues étrangères ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, deux orques en captivité ont réussi à communiquer avec des dauphins en apprenant leur langage. DGS vous en dit plus sur ce talent qu’on pensait réservé aux humains.

Reproduire les sons des autres animaux n’est pourtant pas donné à tout le monde. Seules 3 espèces d’oiseaux et 3 espèces de mammifères étaient réputées pouvoir le faire. Mais grâce à de nouvelles découvertes scientifiques, une quatrième espèce mammifère vient s’ajouter à cette liste : l’orque. En effet, des chercheurs ont découvert que des épaulards, placés en captivité aux côtés de dauphins, avaient modifié leur voix pour produire des sons similaires à ceux des dauphins. Selon l’équipe scientifique, cela suggère que les cétacés (dauphins, baleines, marsouins) peuvent utiliser ce trait pour faciliter les interactions sociales entre espèces.

orque-coucher-soleil

L’orque émet 3 types de sons : des « clicks » utilisés par son sonar, des sifflements longs et un ensemble de cris et de grincements métalliques lancés à des fréquences encore plus élevées également pour communiquer. Cela peut néanmoins varier, et il a été prouvé récemment que chaque groupe d’orques dispose d’un répertoire sonore qui lui est propre, le dialecte. Les recherches ont montré que lorsqu’un groupe d’orques était placé en captivité, leur vocalisation évoluait pour se rapprocher de celle des dauphins.

Les chercheurs ont analysé les enregistrements de 10 orques en captivité. Trois d’entre elles étaient placées avec des dauphins, tandis que les autres étaient restées entre elles. Les enregistrements de ces deux groupes ont ensuite été comparés. Les résultats sont sans appel, 95 % des 1551 vocalisations du groupe de 7 orques appartenaient au répertoire typique de l’espèce. Quant aux 3 orques placées avec les dauphins, elles ont émis beaucoup plus de sifflements et de « clicks », tout comme leurs cousins cétacés. Plus intrigant, une de ces orques avait réussi à reproduire les gazouillements de l’humain qui les dressait.

dauphin-orque

La capacité des orques à répliquer des sons pourrait se révéler importante pour leur survie. En effet, souvent forcées de migrer, à cause des installations pétrolières par exemple, leur aptitude à communiquer avec les autres espèces peut devenir très utile. A la rédaction, nous sommes stupéfaits devant l’intelligence de cet animal. Quant à vous, si vous en aviez la possibilité, avec quel animal aimeriez-vous communiquer ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux