12 703 personnes connectées

Les chercheurs pensaient que ce mollusque géant était une légende : il a enfin été observé

Des chercheurs ont eu une belle surprise en observant pour la première fois un taret géant, un mollusque  » légendaire « . 

A quoi ressemble cet animal et qu’a-t-il de particulier ?

Le taret géant (Kuphus polythalamia) est un mollusque bivalve aussi grand qu’une batte de baseball vivant caché dans une coquille aux allures de branche d’arbre, qui recouvre entièrement son corps. Une fois libéré de cette coquille, son apparence brillante et visqueuse rappelle celle d’un grand ver noir. Il s’agit du plus grand mollusque bivalve au monde.

Appelé Shipworm en anglais, qui signifie le ver des bateaux, il serait connu pour dévorer le bois des navires échoués au fond de l’eau. Mais en réalité, son mode de vie et son habitat sont bien plus complexes et étonnants que ce que les légendes racontent.

Une découverte aux origines insolites 

Passé du statut de mythe à celui d’animal bien réel, le taret géant est déjà un sujet de fascination pour de nombreux scientifiques. D’autant que sa découverte a été faite par hasard après la diffusion d’un reportage sur une chaîne de télévision basée aux Philippines.

Les tarets étaient plantés comme des carottes dans le fond d’un lagon : les scientifiques ont alors mené une expédition pour les observer de plus près et les ont enfin mis au jour.

Qu’ont appris les chercheurs en étudiant ce mollusque ?

Les chercheurs ont constaté que ce mollusque vit dans la boue et se nourrit d’un élément atypique de son milieu naturel : le sulfure d’hydrogène.

Reconnaissable à son odeur d’oeuf pourri, ce gaz est en fait un festin pour le taret car il abrite des bactéries qu’il dévore pour survivre. Une caractéristique inhabituelle qui fascine les chercheurs et qui sera au cœur d’autres recherches futures.

Un mythe devenu réalité pour la communauté scientifique

Si la découverte de ce taret géant est si importante, c’est car cet animal a longtemps été considéré comme une légende, au point de le surnommer la « licorne des mollusques ». Pourtant, celui-ci est évoqué depuis des siècles. Une documentation existe à son sujet et elle date du 18e siècle. A l’époque, l’animal est déjà décrit comme mesurant près d’1,50m, avec une coquille mais que personne n’a eu l’occasion d’observer.

La « licorne des mollusques » n’a donc pas fini de captiver les chercheurs du monde entier, d’autant que son mode de vie est source de questionnement. En observant le taret géant, les scientifiques pourraient expliquer comment l’espèce a évolué et survécu en utilisant un gaz toxique et ainsi établir d’autres différences entre les autres espèces et le Kuphus polythalamia.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux