12 659 personnes connectées

15 faits surprenants sur les animaux de la savane africaine qui pourraient bien vous surprendre

Les animaux nous en apprennent tous les jours un peu plus. Nombreuses sont les études scientifiques qui s’inspirent d’ailleurs d’eux pour créer d’incroyables inventions plus ingénieuses les unes que les autres. Pourtant, il reste encore bien des choses à comprendre et à apprendre sur certaines espèces pleines de surprises. Aujourd’hui, SooCurious vous invite au coeur de la savane africaine pour découvrir quelques faits surprenants sur les animaux sauvages.

 

1. L’acide de l’estomac d’un vautour est assez puissant pour éliminer de nombreuses maladies dangereuses telles que l’anthrax et le choléra, qu’ils peuvent attraper en mangeant les carcasses.

vautour
Un vautour via Shutterstock

 

2. Une femelle babouin et son jeune bébé noir seront temporairement élevés loin des autres babouins en raison de leur fascination pour le nouveau-né. 

bebe-babouin-mere

 

3. La recherche a démontré que 74 à 94 % des girafes mâles avaient des relations sexuelles avec un autre mâle.

deux-girafes
Deux girafes via Shutterstock

 

4. Pendant la chasse, un guépard peut être au-dessus du sol pendant plus de 50 % du temps.

guepard-chasse
Un guépard en chasse via Shutterstock

 

5. Les galagos urinent dans leurs mains (en forme de coupe) avant de les essuyer sur leurs pieds. Ils humectent ainsi leurs pieds pour marquer leur territoire lorsqu’ils grimpent et sautent aux arbres.

galagos
Un galago via Shutterstock

 

6. Chez les mangoustes naines du Sud, lorsqu’il y a un conflit sur la remplaçante d’une femelle alpha défunte, les prétendantes ont une pratique exceptionnelle pour se départager. Les deux combattantes se toilettent mutuellement pendant au moins quatre jours. La gagnante sera celle qui s’avère la plus efficace et résistante. Les deux seront de toute manière trempées de salive.

mangouste-crit
Une mangouste qui crie via Shutterstock

 

7. Pour protéger le cerveau de la girafe, de brusques changements de sa pression artérielle ont lieu lorsqu’elle baisse la tête pour boire. La NASA a effectué des recherches sur les vaisseaux sanguins dans les jambes de girafe pour trouver l’inspiration pour les combinaisons spatiales.

girafe-boit
Une girafe qui boit via Shutterstock

 

8. Le ratel s’associe à un oiseau qui lui sert d’indicateur. Celui-ci repère une ruche depuis les airs, il en informe un ratel qui va l’ouvrir. Ensemble il partage le butin, l’oiseau se nourrit de la cire de la ruche et des larves tandis que l’autre préfère le miel.

ratel
Un ratel sur une pierre via Shutterstock

 

9. Les chiens sauvages sont dotés de grands estomacs pour transporter toute la nourriture jusqu’à leur tanière. Ils la régurgitent ensuite pour les chiots. Ils peuvent le faire sur de grandes distances, tant qu’ils ne se reposent pas, sinon le processus digestif commence.

chiens-sauvages
Des chiens sauvages via Shutterstock

 

10. Les éléphants peuvent faire baisser la température de leur corps en secouant leurs oreilles. La peau de leurs oreilles étant très fine, ils y ont de nombreux vaisseaux sanguins. En les secouant, l’éléphant refroidit le sang situé dans ses vaisseaux qui circule ensuite dans tout son corps.

elephant-savane
Un éléphant via Shutterstock

 

11. Alors que la plupart des oiseaux ont quatre orteils, l’autruche n’en a que deux. Il semblerait qu’il s’agisse d’une adaptation corporelle pour être plus performante lorsqu’elle court. Ainsi, l’autruche court sur un seul orteil, le second étant utilisé pour l’équilibre.

autruche-court
Une autruche qui court via Shutterstock

12. Le vervet bleu est un petit singe qui se tient debout lorsque l’herbe est longue, pour obtenir une meilleure vue. De la même façon, lorsqu’il court, il lui arrive de sauter à l’aide de ses pattes arrière pour s’élever plus haut en l’air.

vervet-bleu
Un vervet bleu via Shutterstock

13. Il est probable que les grands félins modernes ont évolué à partir d’un prototype de léopard qui s’est adapté pour pouvoir attraper des proies plus petites que les dents de sabre ne permettaient pas d’atteindre.

gros-felins
Un gros félin via Shutterstock

 

14. Les cornes ont d’abord évolué chez les dinosaures, puis chez les rhinocéros.

rhinoceros-corne
Un rhinocéros via Shutterstock

 

15. Les porcelets sont des animaux très joueurs. Ils peuvent s’amuser ensemble ou seuls. Ils inventent même des jeux, l’un consistant à tourbillonner en tête à queue.

porcelet
Des porcelets via Shutterstock

Ces animaux cachent bien leur jeu ! A la rédaction, on est surpris de savoir que la savane africaine recélait des espèces aussi exceptionnelles, au comportement parfois insolite, comme ces ratels qui s’allient à des oiseaux pour mieux se nourrir ! Et si ces petits secrets sur ces petites bêtes vous ont plu, vous aimerez à coup sûr découvrir ces portraits saisissants des animaux sauvages d’Afrique. Connaissez-vous d’autres animaux aux habitudes surprenantes ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux