12 174 personnes connectées

Endormez-vous au coeur d’un monde sous-marin grâce à cette chambre immergée en plein océan indien

Avez-vous déjà rêvé de vous endormir au coeur de l’océan ? Grâce à cet hôtel, vous pourrez désormais réaliser ce rêve en séjournant dans une chambre immergée dans l’eau… DGS vous fait découvrir cet incroyable lieu.

Il n’existe certainement pas de meilleur endroit sur Terre pour se détendre que cette chambre sous-marine. Située au large de l’océan indien, la moitié de celle-ci est totalement immergée sous l’eau et procure ainsi une sensation de solitude et de liberté incroyable aux personnes y séjournant.

Cette suite isolée est composée pour sa salle intermédiaire : d’une salle de bain, d’une salle à manger et d’un espace de vie. Elle possède aussi sur son toit une incroyable terrasse sur laquelle vous pourrez profiter des rayons du soleil. Au niveau inférieur, vous plongez dans le coeur de l’océan pour une immersion totale. En effet, vous pourrez profiter de la vie sous-marine qui vous entoure depuis votre lit et voir ainsi passé de temps à autres quelques poissons qui viendront vous saluer.

un-hotel-entierement-sous-leau1

un-hotel-entierement-sous-leau2

un-hotel-entierement-sous-leau3

un-hotel-entierement-sous-leau5

un-hotel-entierement-sous-leau6

un-hotel-entierement-sous-leau10

un-hotel-entierement-sous-leau12

un-hotel-entierement-sous-leau8

un-hotel-entierement-sous-leau4

un-hotel-entierement-sous-leau9

Pour une nuit sur cette petite île de paradis isolée du monde, comptez tout de même  plus de 1000 dollars (soit environ 740 euros) et une très longue liste d’attente !

 

Cet endroit est tout simplement magnifique et unique ! On aimerait pouvoir siroter quelques boissons sur la terrasse de cette suite fabuleuse et s’endormir en compagnie des poissons, mais malheureusement ce n’est pas vraiment dans notre budget ^_^’. Et vous, aimeriez-vous pouvoir dormir sous l’océan en compagnie du monde sous-marin ?

Ces articles vont vous plaire

— Karl Marx

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre