13 819 personnes connectées

Deux adolescents de 14 ans piratent un distributeur de billets simplement à l’aide du manuel d’utilisation

distributeur-billets

Les distributeurs de billets sont peut-être moins sécurisés que nous le croyons. Au Canada, deux jeunes de 14 ans ont réussi à pirater l’une de ces machines, simplement en lisant le manuel d’utilisation et sans aucune manipulation frauduleuse. DGS partage avec vous le récit de cette histoire qui nous pousse à réfléchir sur la confiance que nous apportons aux banques.

Matthew Hewlett et Caleb Turon ont récupéré le mode d’emploi écrit d’un distributeur de billets sur internet. Ils l’ont alors imprimé et se sont rendus devant une machine appartenant à la banque canadienne BMO. Sans vraiment y croire, ils ont alors entré le mot de passe par défaut consigné dans la notice et sont parvenus à accéder aux données des utilisateurs et à l’argent disponible. Leurs intentions n’étant pas criminelles, ils se sont rendus dans l’agence la plus proche pour signaler le problème. Les employés ne les ont pas écoutés, apparemment à cause d’un manque de preuves. Les garçons sont donc retournés au distributeur, ont imprimé des informations confidentielles telles que le nombre de retraits effectués ce jour, puis ont affiché le message sur l’écran : « Allez-vous-en, ce distributeur a été piraté ».

Lorsqu’ils sont revenus dans la banque, les agents ont bien été obligés de les croire. Ironie de l’histoire, la direction des relations publiques a dû faire ses excuses aux enfants, tout en leur fournissant une raison à invoquer pour leur retard à l’école. Il a été également précisé qu’aucune donnée de client n’avait été compromise et que les distributeurs allaient subir une mise à jour pour améliorer leur sécurité. Heureusement, tout se termine sans conséquences.

bank-of-montreal

matthew-caleb

Cette histoire nous a vraiment interpellés ! Heureusement que ces enfants n’avaient aucune intention malhonnête. Grâce à eux, nous espérons que les banques renforceront leurs systèmes de sécurité et que des pirates mal intentionnés n’aient pas déjà exploité cette faille. A la rédaction, on s’inquiète quand même un peu pour nos économies. Pensez-vous que les banques soient la meilleure institution pour sécuriser votre argent ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux