13 360 personnes connectées

Dernier espoir pour son espèce, une tortue femelle inséminée artificiellement peut sauver les siens de l’extinction

L’impact de l’Homme sur la vie de certaines espèces animales peut être absolument néfaste, voire dévastateur. La tortue géante à carapace molle est bien placée pour le savoir : aujourd’hui, on ne compte plus que quatre spécimens de son espèce encore vivants sur Terre. C’est donc une véritable course contre la montre qui a commencé pour sauver l’espèce. Les scientifiques ont, dans cette optique, effectué la première insémination artificielle sur cette race de tortue. SooCurious vous en dit plus sur cette initiative de la dernière chance.

Il ne reste actuellement que 4 tortues géantes à carapace molle (Rafetus swinhoei) dans le monde. Un mâle et une femelle qui ont tous les deux approximativement 100 ans et qui sont maintenus ensemble en captivité au zoo chinois de Suzhou depuis 2008, et les deux autres sont des mâles qui vivent au Vietnam.

 

Le dernier couple à pouvoir engendrer une descendance

Tortue-3

Ce n’est certainement pas facile pour la femelle d’être la dernière de son espèce, mais ce n’est pas simple non plus pour le mâle. Même si les deux se sont accouplés plusieurs fois au cours des années, la femelle n’a jamais produit d’oeufs fertiles. Perplexes face à ce duo tragique et résolus à sauver l‘espèce de l’extinction, les scientifiques ont décidé d’essayer une autre méthode. Ils ont récupéré un échantillon de sperme du mâle centenaire pour inséminer la femelle. Cependant la tâche n’a pas été très facile, en effet celui-ci n’était pas trop partant pour cette nouvelle stimulation, l’utilisation d’un vibrateur n’a servi à rien et les scientifiques ont dû utiliser une méthode un peu plus électrisante.

Une étude scientifique antérieure avait montré que l’utilisation de la sédation et de l’électro-éjaculation sur une autre tortue à carapace molle avait réussi à faire avancer les choses pour la récupération de sperme. Electrifier n’importe quelle autre espèce serait potentiellement mortel, mais pour sauver cette espèce il n’y a pas le choix. Cas désespéré implique des solutions désespérées. Le mâle a donc été anesthésié et les chercheurs ont alors fait une découverte capitale : le mâle avait endommagé ses organes sexuels. Cette blessure affligée probablement lors d’une bataille avec un autre mâle il y a de nombreuses années empêchait l’organe sexuel de fonctionner à tous les coups.

 

Des bébés tortues très attendus

Tortue-2

Suite à cette découverte les scientifiques ont pu tout de même récupérer l’échantillon et la femelle a été inséminée avec succès. Elle devrait pondre jusqu’à 60 oeufs dans les prochaines semaines, les chercheurs pourront alors determiner s’ils sont fertiles. « Beaucoup de reptiles ont un changement dans l’apparence de l’œuf lorsqu’ils sont fertiles dans les premiers stades d’incubation », explique Paul Calle, vétérinaire en chef au Bronx Zoo de la Wildlife Conservation Society, dans un communiqué. Ce processus ne prend que quelques jours tout au plus pour fournir une indication rapide sur la viabilité des oeufs.

La naissance de petits sera quelque chose de très positif pour l’espèce, d’ailleurs sans les bébés il n’y a aucun espoir de conservation. Les nouveaux-nés une fois éclos pourront à leur tour se reproduire et participer à élargir l’espèce même si cela ne se produira pas avant au moins 15 ans, selon le biologiste du zoo de Fort Worth. D’après la Wildlife Conservation Society, c’est la première fois que l’insémination artificielle est tentée sur une espèce de tortue à carapace molle. Malheureusement, en se basant sur les résultats de tentatives d’imprégnation précédentes pour d’autres tortues, ces efforts peuvent être vains. Néanmoins, les responsables du zoo restent optimistes. « Cet automne, la femelle sera ramenée au zoo et nous espérons qu’elle ramènera aussi certains de ses petits », a déclaré le vice-directeur Yan Xiahui du zoo de Changsha, d’où la tortue est originaire.

Tortue-5

 

Ce processus peut sembler long et les chances de réussite faibles, mais c’est aussi le seul espoir de sauver l’espèce de l’extinction. À la rédaction de SooCurious, nous sommes impatients de savoir si l’expérience a fonctionné pour enfin se réjouir de la survie de cette race. Pensez-vous que l’insémination artificielle va fonctionner ou croyez-vous que cette espèce va disparaître à jamais ?

Ces articles vont vous plaire

— François Mitterrand

Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.