12 137 personnes connectées

Votre intelligence dépend de vos gènes selon cette étude

Les scientifiques ont découvert quarante nouveaux gènes associés à l’intelligence. Une avancée majeure pour la recherche qui vient surtout poser une grande question : être intelligent, n’est-il qu’une question de génétique ?

DES MÉCANISMES BIOLOGIQUES LIÉS À L’INTELLIGENCE

« Pour la première fois, nous détectons un nombre important de gènes qui prennent part à l’intelligence », a déclaré Danielle Psothuma, professeur à l’Université libre d’Amsterdam et coauteur de cette nouvelle étude publiée le 22 mai dernier dans Nature Genetics. Pour ces travaux, les scientifiques se sont intéressés à plus de 78 000 individus de souche européenne, adultes comme enfants, en étudiant les liens entre leur génome et leurs résultats à des tests d’intelligence.

Les équipes de Danielle Psothuma ont relevé 52 gènes associés aux mécanismes de l’intelligence dont quarante qui étaient jusqu’ici totalement inconnus. Ces gènes ont une fonction dans le cerveau notamment dans la régulation du développement cellulaire.

DES LIENS ENTRE LES GÈNES DE L’INTELLIGENCE ET CERTAINES MALADIES

Ce que montre aussi l’étude, c’est une corrélation entre les variations de ces gènes et certains traits et maladies. Les scientifiques ont notamment pu établir des liens entre ces gènes de l’intelligence et les traits de la maladie d’Alzheimer, la schizophrénie, les symptômes dépressifs, etc.

Danielle Posthuma explique aussi qu’une « une variante associée à une augmentation de l’intelligence est également associée à un risque accru du trouble du spectre autistique ». Dans le même temps, cette même augmentation serait aussi liée par exemple à un risque réduit de schizophrénie.

 

UNE ÉTUDE DE L’INTELLIGENCE CONTESTABLE

Si les équipes de Posthuma ont établi des liens entre certains gènes et l’intelligence, reste à savoir comment est définie cette intelligence. En effet, pour cette étude l’intelligence des participants a été mesurée avec des tests de QI, un protocole qui est très discuté. Danielle Posthuma rappelle aussi que les gènes ne déterminent pas tout dans l’intelligence et que de nombreux facteurs environnementaux entrent aussi en jeu.

Si cette étude est une avancée majeure, le travail des scientifiques n’en est qu’au début. De nombreuses autres enquêtes vont être nécessaires pour identifier la totalité des gènes liés à l’intelligence. Si pour l’instant, 52 d’entre eux sont connus, leur nombre réel pourrait être situé entre 800 et 1200. Il va donc falloir être encore un peu patient avant de pouvoir vraiment comprendre l’influence de la génétique sur notre intelligence.

Les corbeaux gardent la mémoire des visages et sont capables de s’en prendre à l’homme.

— @DailyGeekShow