13 957 personnes connectées

Ces deux bouddhas géants réduits en poussière par les Talibans renaissent grâce à la projection 3D

Classés au patrimoine mondiale de l’Unesco, les Bouddhas de Bâmiyân sont deux statues gigantesques situées au coeur de l’Afghanistan. En mars 2001, ces magnifiques édifices ont été détruits. Pourtant le temps d’un week-end, ces deux colosses ont retrouvé leur place dans la vallée grâce à la projection 3D. SooCurious vous en dit plus sur cette fabuleuse initiative qui montre comment la technologie peut servir l’art.

En mars 2001, les talibans ont détruit les deux statues géantes de Bouddha perchées à 2 500 mètres d’altitude au centre de l’Afghanistan. Mesurant respectivement 55 et 38 mètres, ces statues colossales avaient été édifiées il y a plusieurs siècles. Sculptées dans les falaises de Bâmiyân, les statues ont laissé place à deux niches vides. Le site classé au patrimoine historique de l’Unesco renferme encore de nombreux trésors archéologiques. Au pied des collines entourant la vallée, d’innombrables grottes forment un vaste ensemble de monastères, de chapelles et de sanctuaires bouddhistes datant du IIIe au Ve siècle.

bouddha-projection-3D

Le week-end du 6 au 7 juin, les habitants de Bâmiyân ont pu admirer à nouveau les magnifiques statues à leur place initiale dans la vallée. Autrefois les plus grands bouddhas au monde, ces magnifiques édifices, ont retrouvé le temps d’un week-end leur emplacement d’origine grâce à une superbe projection 3D. La reconstruction des statues étant jugée impossible par l’Unesco, un couple de Chinois a mis en place un système de projection des hologrammes des statues sur la paroi de la falaise.

Inventé par Janson Yu et Liyan Hu, le dispositif a été construit pour un coût total de 120 000$ et offert gracieusement au peuple afghan. Après avoir reçu l’autorisation de l’Unesco et du gouvernement afghan, le spectacle a réuni beaucoup de monde. Le dispositif a été testé sur le flanc d’une montagne chinoise avant d’être installé face à la paroi où se trouvaient les bouddhas. Le projecteur envoie alors les hologrammes des statues à l’emplacement exact des bouddhas détruits.

projection-bouddha

À la rédaction, on félicite ce couple chinois qui a tout mis en oeuvre pour tenter de remplacer le vide laissé par cette terrible destruction. Pensez-vous que la projection 3D peut être une bonne solution pour remplacer des monuments historiques détruits ou pensez-vous qu’il serait mieux de trouver un moyen de les reconstruire physiquement ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux