Image d’illustration ― a40757 / Shutterstock.com

Séparés pendant un millénaire, deux guerriers vikings d’une même famille ont été réunis le 9 juin dernier au musée national du Danemark à Copenhague. Leurs corps ont été retrouvés à 900 kilomètres l’un de l’autre. Cet événement nous éclaire un peu plus sur les déplacements des peuples de l’époque à travers l’Europe.

Il est impossible d’établir leur lien de parenté précis

La datation carbone des ossements suggère que les deux corps ont été enterrés entre 960 et 1020 après Jésus-Christ. D’après le professeur Eske Willerslev, généticien danois de l’université de Cambridge, les tests ADN effectués sur les ossements démontrent que les deux Vikings étaient demi-frères ou oncle et neveu. Cependant, les scientifiques ne sont pas en mesure d’établir le lien de parenté d’une manière plus précise.

« C’est très difficile de dire s’ils ont vécu à la même époque ou s’il y a peut-être une génération de différence, car il n’y a aucun élément dans les tombes qui puisse donner une datation précise, vous avez donc une marge de plus ou moins 50 ans », a expliqué Jeanette Varberg, archéologue du musée national du Danemark.

Les deux Vikings sont morts d’une façon violente

Le premier Viking a été trouvé à proximité de la ville d’Otterup au Danemark en 2005. Les analyses ont démontré qu’il s’agissait d’un fermier d’une cinquantaine d’années. Ce dernier semblait avoir vécu une vie difficile. Il présente des signes d’arthrite et une inflammation des côtes possiblement due à la tuberculose. En revanche, sa mort serait liée à une blessure sur son bassin gauche, provenant probablement d’une lame tranchante.

Le deuxième Viking a été trouvé près d’Oxford en 2008. Ce dernier a été découvert avec 35 autres Danois. Il était visiblement plus jeune que le premier Viking. Selon Jeanette Varberg, il « a peut-être été abattu lors d’un raid viking, mais une autre théorie est qu’il ait été victime d’un décret royal du roi d’Angleterre Aethelred II en 1002 ». À l’époque, le roi anglais Æthelred l’Unready avait notamment décidé la mise à mort de tous les Danois d’Angleterre en raison de la reprise des attaques vikings.

Les deux squelettes pourront être observés par le grand public au musée national de Copenhague à partir du 26 juin prochain, dans le cadre d’une exposition dédiée aux Vikings intitulée « Togtet », signifiant « Le Raid » en danois.

Pour aller plus loin, découvrez 10 anecdotes fascinantes sur les Vikings.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de