Le cerveau des hommes ne prend pas de l’âge de la même façon que le cerveau des femmes. Ainsi, les cerveaux masculins vieilliraient plus vite que leurs hôtes, tandis que les cerveaux féminins resteraient jeunes plus longtemps. Les scientifiques ne savent pas encore précisément pourquoi cette différence de sénescence cérébrale entre les sexes existe, mais cette étrange découverte ouvre la voie à de nouvelles études pour comprendre et peut-être anticiper le développement de problèmes cognitifs dus à l’âge.

 

LE CERVEAU DES HOMMES PLUS VIEUX QUE CELUI DES FEMMES

Une étude de neuroscientifiques de l’Université de Washington, à St-Louis, publiée dans la revue PNAS, révèle une étrange différence entre les cerveaux des hommes et des femmes. Alors que la communauté scientifique débat toujours des différences structurelles cérébrales supposées entre les sexes, ces chercheurs ont constaté que le cerveau des hommes était en moyenne plus vieux de trois ans que celui des femmes du même âge. Une étrange découverte qui explique toutefois pourquoi les femmes conservent leurs capacités cognitives plus longtemps que les hommes.

Ainsi, les chercheurs ont constaté que la masse de matière grise présente dans les cerveaux masculins diminue plus rapidement avec l’âge que chez les femmes. Pour tenter de comprendre cette différence de vitesse de vieillissement, l’équipe de recherche s’est concentrée sur le métabolisme du glucose. En effet, cet élément est très important et fortement utilisé dans le cerveau des enfants pour son développement. Ils se sont donc penchés plus particulièrement sur le taux de glycolyse aérobie, qui diminue avec l’âge et se trouve au plus bas vers l’âge de 60 ans, en moyenne, selon les individus.

Afin de vérifier cette différence métabolique entre les sexes, les chercheurs ont scanné les cerveaux de 205 volontaires, dont 121 femmes et 84 hommes, âgés de 20 à 82 ans. Pour cela, ils ont utilisé le procédé de tomographie par émission de positons, ou PET scan. Ensuite, l’équipe a analysé les flux d’oxygène et de glucose dans le cerveau pour déterminer le taux de glycolyse aérobie. Enfin, ils ont utilisé une intelligence artificielle avec un algorithme d’apprentissage automatique.

Pixabay

 

TROIS ANS DE PLUS POUR LES HOMMES

En premier lieu, ils ont formé une base de données en établissant un lien entre le métabolisme du cerveau et l’âge, uniquement à partir des données des hommes. Puis, ils ont confronté les données des sujets féminins afin d’estimer l’âge des femmes uniquement à partir de leur métabolisme cérébral. À leur grande surprise, le cerveau des femmes a 3,8 ans de moins que leur âge réel, en moyenne.

Alors, les chercheurs ont fait l’inverse, et estimé l’âge des hommes sur la base de leur métabolisme cérébral, en utilisant une nouvelle base de données formée à partir des informations des sujets féminins. Le résultat n’était pas moins surprenant, puisque le cerveau des hommes a 2,4 ans de plus que leur âge actuel, en moyenne. Donc, les cerveaux féminins sont plus jeunes de 4 ans, tandis que les cerveaux masculins sont plus vieux de trois ans, par rapport à leurs hôte. Et cela, quelque soit l’âge du sujet.

En effet, cette différence a été observée chez les sujets les plus jeunes comme chez les plus vieux ! Ces résultats laissent les chercheurs perplexes, comme le neuroscientifique Manu Goyal, de l’école de Médecine de l’Université de Washington : « Ce que nous ignorons, c’est ce que cela signifie. Je pense que cela pourrait signifier que les femmes ne connaissent pas autant de déclin cognitif au cours des dernières années parce que leur cerveau est effectivement plus jeune, et nous travaillons actuellement sur une étude visant à confirmer cela ».

Pixabay

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de