Vous connaissez forcement l’expression « l’amour rend aveugle ». D’un point de vue scientifique, cela est en partie vrai, du moins au début de la relation. Mais cette tendance à ignorer les défauts de votre partenaire est en réalité le fruit de l’évolution humaine.

 

Un puissant cocktail d’hormones

Vous avez fait une nouvelle rencontre et vous ne pouvez pas vous empêcher de penser à cette personne jour et nuit. Tout est parfait chez elle : son rire, sa façon de s’exprimer ou de vous couper systématiquement la parole, et il est évident que les gens qui considèrent cela comme un défaut sont jaloux de votre relation naissante. Si ces phrases vous semblent familières, c’est parce que le fait de tomber amoureux va activer le système de récompense de votre cerveau et la libération d’un « philtre d’amour » hormonal.

Constitué de substances chimiques comme la dopamine, la testostérone, la vasopressine, l’ocytocine ou encore la sérotonine, ce cocktail magique va notamment vous empêcher de ressentir de la méfiance ou de la suspicion à l’égard de votre partenaire. Selon Lucy Brown, professeure de neurosciences : « Au début d’une relation, on est conscient des défauts de l’autre, mais le cerveau nous dit qu’il est normal de les ignorer. Mais pourquoi au juste ? La raison est simple : la reproduction et la perpétuation de notre espèce ».

 

L’amour passion est le fruit de l’évolution humaine

En effet, pour que notre espèce perdure, notre cerveau est programmé pour que nous éprouvions un amour inconditionnel pour notre moitié assez longtemps pour nous reproduire. Lorsque cette phase pouvant durer jusqu’à trois ans prend fin, nos œillères tombent et nous devenons plus sensibles aux défauts de l’autre. C’est la fin de l’amour passion, caractérisée par un retour au fonctionnement de base du cerveau (la production d’ocytocine retrouve alors un niveau normal).

Débute alors la phase dite « de compromis » qui va différer selon les couples. Comme l’explique le psychologue Yves Dalpé : « L’amour, c’est aussi le plaisir de voir l’autre, l’envie d’être ensemble, d’échanger, de se comprendre. Si l’on a eu du plaisir ensemble au tout début d’une relation, cela s’entretient au fil des années. Évidemment, il y aura des conflits et des déceptions de façon cyclique, au sein du couple. Mais si l’on dispose des ressources personnelles adéquates, on passe à travers, et le plaisir d’être avec l’autre perdure ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de