― Kletr/Shutterstock.com

La tuberculose bovine est une maladie infectieuse qui touche les bovins, affectant leurs poumons. Actuellement, pour détecter la tuberculose bovine, les éleveurs au Royaume-Uni ont recours à un test cutané à la tuberculine appelé PPD. Ce test légalement requis est ainsi utilisé pour surveiller la propagation de la tuberculose chez les bovins à travers le pays. Malheureusement, les bovins qui sont positifs au test sont abattus.

Pourquoi la compatibilité avec le PPD est-elle importante ?

Johnjoe MacFadden, professeur de génétique moléculaire à l’université de Surrey, a déclaré dans Phys.org que « cette maladie mortelle infecte plus de 50 millions de bovins dans le monde et est économiquement dévastatrice pour les agriculteurs ».

Fort heureusement, une équipe de scientifiques de l’université de Surrey a conçu un nouveau vaccin compatible avec le PPD et destiné à protéger les bovins de la tuberculose.

Connaissez-vous le vaccin BCG ? Il s’agit du vaccin actuellement utilisé pour protéger les humains contre la tuberculose. Ce vaccin est également efficace sur les bovins mais il est incompatible avec le test cutané PPD. La raison est que le vaccin BCG contient une souche inoffensive du Mycobacterium bovis, l’agent pathogène de la tuberculose bovine. Par conséquent, les bovins ayant reçu le vaccin BCG produisent un test PPD positif à la tuberculose. Ce qui est problématique pour les éleveurs puisqu’ils ne peuvent plus distinguer les animaux ayant la tuberculose de ceux ayant juste reçu le vaccin BCG.

Cette problématique a fait que la vaccination des bovins avec le BCG est prohibée dans la plupart des pays du monde laissant aux vétérinaires la possibilité d’utiliser le test cutané PPD et d’identifier les bovins infectés par la maladie.

Les chercheurs sont parvenus à concevoir un nouveau vaccin sans l’agent pathogène

Lors de leur étude, les chercheurs ont effectivement créé un nouveau vaccin en éliminant les éléments partagés avec la souche Mycobacterium bovis et en formant une souche BCG-moins.

Cette nouvelle souche permettra ainsi non seulement au PPD d’identifier les animaux atteints de la tuberculose mais, contrairement à l’ancien vaccin, le PPD sera négatif pour les animaux vaccinés avec la souche BCG-moins. Ce nouveau vaccin est ainsi compatible avec le test PPD.

Selon Johnjoe McFadden : « Afin de contrôler la propagation de la tuberculose bovine, une vaccination efficace et un diagnostic précis de la maladie sont essentiels. Ce nouveau vaccin offre une protection contre la tuberculose bovine (…). La prochaine étape de notre travail consistera à démontrer que le test cutané synthétique et le vaccin BCG-moins fonctionnent chez les troupeaux de bovins. Si c’est le cas, il sera alors possible de vacciner les bovins contre la tuberculose tout en conservant la valeur du test cutané pour le diagnostic. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de