— Ascannio / Shutterstock.com

Le vaccin le plus prometteur du Royaume-Uni, développé par l’université d’Oxford en partenariat avec la firme pharmaceutique AstraZeneca, a montré une efficacité allant jusqu’à 90 %, dans le cadre d’un vaste essai clinique.

Un composé facile à stocker et moins onéreux que ses concurrents

Quelques jours après l’annonce des résultats pour les vaccins de Pfizer et de Moderna, présentant une efficacité d’environ 95 %, AstraZeneca a évoqué une efficacité globale de 70,4 % pour son composé, atteignant 90 % chez les patients s’étant vu administrer une demi-dose du vaccin suivie d’une dose complète un mois plus tard. Si ces chiffres peuvent sembler au premier abord décevants, les chercheurs rappellent qu’à la différence des composés développés par Pfizer et Moderna, l’essai incluait des sujets présentant des formes modérées à sévères de Covid-19.

Ces derniers ont par ailleurs précisé qu’aucune hospitalisation ou cas grave n’avait été déploré chez les personnes ayant reçu le vaccin d’Oxford lors de l’essai.

Outre son efficacité, supérieure à celle des vaccins antigrippaux classiques, ses créateurs espèrent que son prix et la facilité avec laquelle il peut être stocké feront du vaccin britannique un élément central des efforts internationaux visant à limiter la propagation du virus qui a tué au moins 1,39 million de personnes et en a infecté 58,6 millions. À l’instar du vaccin développé par Sanofi, le composé présente l’avantage de pouvoir être conservé au réfrigérateur, tandis que l’engagement d’AstraZeneca de ne pas faire de profit sur ses ventes le rendra moins onéreux que ses concurrents américains.

— M-Foto / Shutterstock.com

« L’efficacité et la sûreté de ce vaccin confirment qu’il sera très utile pour lutter contre le Covid-19 »

« Ces nouveaux résultats nous rapprochent encore un peu plus du moment où nous pourrons utiliser des vaccins pour mettre un terme aux ravages causés par le virus », estime Sarah Gilbert, professeur de vaccinologie à l’université d’Oxford. « Participer à cet effort international qui profitera au monde entier est un privilège, et nous continuerons à travailler étroitement avec les régulateurs et à fournir des informations détaillées au sujet du vaccin. »

« L’efficacité et la sûreté de ce vaccin confirment qu’il sera très utile pour lutter contre le Covid-19 et qu’il aura un impact immédiat sur cette urgence de santé publique », souligne de son côté Pascal Soriot, directeur général d’AstraZeneca. « En outre, sa chaîne d’approvisionnement simplifiée et notre engagement à l’égard d’un système large, équitable et rapide signifie que celui-ci sera abordable, disponible partout dans le monde, et que des centaines de millions de doses pourront être fournies dès son approbation. »

Le Royaume-Uni a annoncé avoir commandé 100 millions de doses du vaccin d’Oxford, soit une quantité suffisante pour vacciner une grande partie de sa population, précisant que la distribution débuterait dans les semaines suivant son homologation.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de