— arda savasciogullari / Shutterstock.com

La pandémie de coronavirus reste d’actualité, et il en va de même avec la course au vaccin pour annihiler cette maladie. Dans une annonce retentissante, deux sociétés pharmaceutiques américaine et allemande ont déclaré avoir développé un vaccin efficace à 90 %.

Un vaccin qui dépasse de loin les exigences des autorités américaines

Le géant pharmaceutique américain Pfizer et la société de biotechnologie allemande BioNTech ont déclaré dans un communiqué de presse que leur vaccin contre le coronavirus était efficace à plus de 90 %. Cette annonce est basée sur des données analysées par un comité externe et indépendant chargé de vérifier les résultats des essais en phase 3 du vaccin – la dernière étape avant la soumission à une licence commerciale. L’étude a révélé que 94 participants ayant reçu le vaccin à deux doses étaient protégés contre la maladie 28 jours après leur première inoculation. Ces individus ont été choisis parmi les 43 538 participants à l’étude.

Il est à noter que ces analyses ne concernent que les premiers résultats des essais cliniques, et non les résultats finaux. Quoi qu’il en soit, cela reste une nouvelle extrêmement prometteuse dans la progression vers la découverte d’une solution pour stopper la pandémie de Covid-19. Pour l’instant, les deux entreprises n’ont fourni que peu d’informations sur leur vaccin expérimental. Mis à part les déclarations récentes sur le degré d’efficacité du produit, on sait que le BHT162b2 est un vaccin à base d’ARNm, et qu’il n’a provoqué aucun problème majeur auprès des participants aux tests.

Quand les résultats finaux des tests seront obtenus – et s’ils sont probants – Pfizer et BioNTech ont l’intention de demander une autorisation de commercialisation du vaccin auprès de l’organisme de réglementation américain, la Food and Drug Administration (FDA). Il est à noter que les résultats actuels concernant ce vaccin dépassent de loin les critères de la FDA pour l’approbation d’un vaccin pour le Covid-19. L’organisme exige en effet une efficacité d’au moins 50 % dans les essais contrôlés par placebo pour que le vaccin soit validé. De leur côté, les scientifiques espèrent que le futur vaccin aura au moins une efficacité de 75 %, a rapporté CNBC.

— People Image Studio / Shutterstock.com

Un vaccin qui pourrait être déployé avant la fin de l’année

Il est important de savoir que les études de la troisième phase de test du vaccin sont toujours en cours, et que le pourcentage d’efficacité est encore susceptible de changer. Des tests d’innocuité et de sécurité supplémentaires devront également être effectués. Par ailleurs, les données complètes devront encore être analysées par les pairs avant de pouvoir être soumises à la FDA. Les participants seront également suivis pendant deux années complètes après avoir reçu leur deuxième et dernière dose du vaccin afin de tester les effets à long terme. Le vaccin pourra cependant être validé avant ces deux années de suivi.

Jusqu’à présent, les résultats obtenus sont prometteurs, et les deux entreprises espèrent pouvoir lancer la distribution à grande échelle du vaccin avant la fin de l’année. Si la FDA délivre l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin, Pfizer et BioNTech pensent pouvoir fabriquer suffisamment de doses pour vacciner 15 à 20 millions de personnes jusqu’à la fin de cette année, en prenant en compte le fait que deux doses par personne seront nécessaires. Il est fort probable que les personnels hospitaliers soient les premiers à recevoir le vaccin, a rapporté The Guardian. Les deux entreprises prévoient également de produire 1,3 milliard de doses supplémentaires en 2021.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de