― idea Ink Design / Shutterstock.com

La désinformation n’épargne aucun réseau social. Lundi 1er mars, Twitter a annoncé son intention de renforcer sa lutte contre ce problème. Le réseau social a indiqué dans un billet de blog qu’il allait ajouter les vaccins à sa liste des sujets à surveiller. Un système de sanctions a notamment été mis en place afin de limiter les fausses informations sur les vaccins contre le Covid-19.

Une lutte ayant débuté l’année dernière

La lutte contre la désinformation n’est pas une nouveauté sur Twitter. En décembre 2020, l’oiseau bleu demandait déjà aux utilisateurs de retirer des fausses informations tournant autour des vaccins et du Covid-19. Depuis, plus de 8 400 tweets ont été supprimés et 11,5 millions de comptes ont été notifiés. Avec son nouveau système, le réseau social met en place des mesures plus strictes pour décourager ceux qui s’acharnent à propager ce type de contenus.

« Nous pensons que ce système des avertissements va aider à éduquer le public sur nos règlements et à mieux réduire la propagation d’informations potentiellement dangereuses ou trompeuses sur Twitter, notamment pour des infractions répétées, modérées ou graves », a-t-il indiqué dans un communiqué.

― Ascannio / Shutterstock.com

Des sanctions qui peuvent conduire jusqu’au bannissement définitif de l’utilisateur

Désormais, les modérateurs de plateforme enverront un rappel à l’ordre en cas d’infraction unique. Mais à la deuxième et à la troisième infraction, l’utilisateur sera sanctionné avec un bannissement de 12 heures à chaque fois. A la quatrième infraction, il aura droit à 7 jours de bannissement. Et à la cinquième infraction, il sera banni définitivement. Le réseau social assure toutefois que les utilisateurs qui pensent être victimes d’une erreur peuvent en référer à la firme.

Pour accompagner ce système de sanctions, Twitter a également décidé d’ajouter des étiquettes aux tweets contenant des fausses informations. Une initiative similaire à celle instaurée au cours des élections présidentielles, sauf que cette fois-ci, les étiquettes apparaîtront sur les tweets tournant autour des vaccins contre le Covid-19. La mention « Ce tweet pourrait contenir des informations trompeuses sur les vaccins destinés à lutter contre le Covid-19 » devrait notamment faire son apparition sur les tweets concernés.

En outre, les messages contenant de fausses informations ne pourront pas être partagés et des liens menant vers des sites d’informations fiables sur la pandémie de coronavirus seront proposés aux utilisateurs. Les modérateurs de la plateforme se chargeront de déterminer quels contenus enfreignent les règlements. Cependant, la firme projette de développer un système à la fois humain et automatisé pour détecter les contenus problématiques.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de