— C. Vanrintel / Shutterstock.com

De manière générale, les personnes les plus affectées par le coronavirus sont les personnes âgées et les personnes victimes de maladies comme l’obésité et le diabète. Cela ne signifie pas pour autant que les enfants ne peuvent pas attraper le virus. Dans un cas inédit, un nouveau-né a attrapé le Covid-19 et les médecins ont constaté que sa charge virale était 51 000 fois supérieure à la moyenne.

L’apparition d’un nouveau variant chez un nourrisson

Les nouvelles mutations du Covid-19 inquiètent énormément les chercheurs, et le cas d’un bébé actuellement hospitalisé au Children’s National Hospital à Washington a tout particulièrement retenu leur attention. Présentant une forme grave de la maladie, les médecins ont suivi de près le cas du nouveau-né. Ils ont constaté avec surprise que sa charge virale était 51 418 fois plus élevée par rapport à la moyenne des autres patients pédiatriques. Plus inquiétant encore, le virus présent chez le nourrisson était un variant du Covid-19 qui n’a jamais été vu auparavant, a rapporté Business Insider.

Pour l’instant, les scientifiques ignorent encore si ce nouveau variant est dangereux dans la mesure où jusqu’à présent, seuls huit autres cas d’infection ont été trouvés dans la région. Quoi qu’il en soit, les chercheurs se méfient, car ils pensent que ce variant pourrait être en cause concernant la charge virale exceptionnellement élevée chez le bébé. « Cela pourrait être une coïncidence totale, mais l’association est assez forte. Quand vous voyez un patient qui a exponentiellement plus de virus et qu’il s’agit d’un variant complètement différent, c’est qu’il y a probablement un lien », a déclaré Roberta DeBiasi, chef des maladies infectieuses de l’hôpital des enfants, au Washington Post.

Plus précisément, les chercheurs ont expliqué que le variant présentait une structure de protéine de pointe d’un type encore jamais observé, et c’est ce qui pourrait le rendre plus infectieux. Les scientifiques ont tout de même tenu à préciser que d’autres explications pouvaient être soulevées quant à cette charge virale anormalement élevée. Selon le virologue Jeremy Luban, cela pourrait également s’expliquer par le fait que le système immunitaire du bébé soit encore immature. Pour l’instant, rien ne confirme ces théories, mais une étude préliminaire a été réalisée concernant ce cas inédit.

— phanira / Shutterstock.com

Une situation qui ravive les inquiétudes sur l’évolution de la pandémie

Outre le cas en lui-même, les chercheurs réfléchissent également à son implication sur l’évolution de la pandémie. Jusqu’à présent, les enfants et les bébés peuvent effectivement être infectés par le Covid-19, mais ils développent rarement des symptômes graves de la maladie. Concernant particulièrement le nouveau-né ayant développé une importante charge virale, le bébé s’est complètement rétabli et est déjà sorti de l’hôpital depuis un bon moment. Ainsi, si les nourrissons et les enfants ne sont pas particulièrement menacés par le coronavirus, les scientifiques craignent qu’ils ne soient associés d’une manière considérable aux mutations du virus.

Étant donné le manque d’informations sur le sujet, les scientifiques sont encore dans l’incertitude quant à l’implication des bébés et des enfants par rapport aux coronavirus. Mais les scientifiques soulignent l’importance de développer les connaissances sur ce sujet. « Si l’on ne comprend pas ce qui se passe chez les jeunes, nous ne verrons pas assez loin et nous ne serons pas en mesure de comprendre pleinement en quoi le virus peut être différent chez des personnes d’âges différents », a expliqué la virologue Jennifer Dien Bard, co-auteure de l’étude. La situation est d’autant plus inquiétante dans la mesure où les enfants ne sont pas encore admis à la vaccination au coronavirus.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de