Véritable monument du manga, Tsubasa Chronicle vous emmène voyager entre les dimensions

Avec Card Captor Sakura, Tsubasa Reservoir Chronicle est l’oeuvre la plus connue de CLAMP, ce groupe de mangakas qui gagne en popularité, que ce soit au Japon ou en Occident. Car après tout, qui n’aimerait pas suivre ces héros attachants à travers leurs quêtes et découvrir avec eux les univers parallèles qu’ils traversent ? SooGeek vous présente ce chef-d’oeuvre un peu particulier.

 

Dans un monde pas si lointain…

Shaolan, fils adoptif de l’archéologue Fujitaka, porte un amour secret à Sakura, son amie d’enfance et accessoirement la princesse du royaume de Clow. Mais un jour, lors de fouilles entreprises par son père adoptif avant sa mort, Shaolan découvre de mystérieux vestiges. Et lorsque Sakura s’en approche, celle-ci se fait aspirer par une forte puissance magique. Shaolan la rattrape de justesse, mais ne retient que son corps… En effet, malgré les efforts du jeune homme, l’âme et les souvenirs de la princesse se sont dispersés sous forme de plumes à travers les dimensions.

Minitokyo.Tsubasa.Reservoir.Chronicle.Scans_390532

Avec l’aide du grand prêtre du royaume, Shaolan et la coquille vide de Sakura se déplacent dans la dimension où vit Y?ko, la sorcière des dimensions capable d’exaucer n’importe quel vœu… et où il est rejoint par Kurogane, ninja envoyé par la princesse Tomoyo afin de canaliser ses pulsions meurtrières, Fye, qui fuit son monde d’origine… Tous les trois souhaitent voyager dans les dimensions, pour des raisons diverses, et la sorcière leur annonce qu’individuellement leur paiement ne sera pas assez… mais ensemble oui. Shaolan déterminé à sauver Sakura dont le corps sans âme ni mémoire ne survivra pas longtemps, accepte le prix imposé par Y?ko : il pourra récupérer tous les souvenirs de son amie mais leur rencontre et tout ce qu’ils ont vécu ensemble disparaîtront de la mémoire de Sakura à son réveil.
Aidé par Mokona Modoki, une « boule de poils blanche » qui leur permet de contacter Y?ko en cas de problème, à se déplacer à travers les dimensions et surtout à se comprendre les uns les autres, Shaolan va se mettre en quête des souvenirs de Sakura. Mais ceux-ci renferment une immense puissance qui attire de nombreuses convoitises…

 

Un manga mêlant divers genres

Malgré le fait que Tsubasa Reservoir Chronicle est étiqueté comme shonen, le début rappelle fortement un shojo, avec la relation évidente entre Sakura et Shaolan. Car l’amour qu’il porte envers Sakura est ce qui motive Shaolan à voyager entre les dimensions et se battre, et est ce qui le motive à continuer coûte que coûte. Le côté comique (les petits surnoms que donne Fye à Kurogane, les incessantes disputes entre Kurogane et le mokona blanc) donne un côté léger et divertissant à la série. Mais ne vous y trompez pas : très vite les premiers combats arrivent et le côté shonen reprend le dessus. Et les thèmes abordés deviennent de plus en plus sombres, la mort, la vengeance, la soumission…

tsubasa_group

Le manga tournera alors vers le seinen, du fait de son ambiance de plus en plus pesante, au fur et à mesure des révélations et des découvertes de nos héros… et sur nos héros. Comme son jumeau xxxHOLiC, le manga Tsubasa Reservoir Chronicle est réparti en morceaux : un monde, une aventure, et ainsi de suite. Chaque monde leur apprend de nouvelles choses, et fait évoluer cette équipe un peu loufoque, que ce soit leurs relations ou leur façon de voir le monde.

 

 

Voyages et cross-over

Comme nous l’avons dit dans l’article sur xxxHOLiC, la base de l’univers de CLAMP, c’est justement le fait qu’il y ait plusieurs univers, chacun s’entremêlant. Mais dans Tsubasa Reservoir Chronicle (ou Tsubasa Chronicle) c’est le squelette même de l’histoire, ce qui lie les personnages entre eux et forme l’intrigue. Chaque univers est différent, que ce soit au niveau technologique, politique, social ou scientifique. Et chaque monde contient sa version du même personnage : dans le premier monde après la sorcière, Shaolan rencontrera une autre version du roi de Clow et frère de Sakura ainsi que le prêtre du royaume dans un restaurant… en tant que simples serveurs.

tsubasa-reservoir-chronicle-28-doumeki-shizuka-fay-d-flourite-kurogane-li-syaoran-mokona-watanuki-kimihiro-xxxholic

Et ainsi de suite, ils rencontreront à la fois des personnages issus d’autres mangas de CLAMP mais aussi leurs versions d’autres univers. Et ils croiseront une multitude de mondes et de personnages, parfois paisibles, parfois ravagés par la guerre, ainsi que des personnages aussi divers que variés et plusieurs personnages récurrents changeant à travers les mondes et les univers.

 

 

La touche CLAMP

Comme à son habitude, CLAMP fait s’entremêler étroitement les univers différents et s’entrecroiser les personnages. Effectivement Shaolan et ses amis vont rencontrer et être aidés par la plupart (si ce n’est tous) des personnages d’autres series de CLAMP, que ce soit les personnages eux-mêmes ou leurs versions d’autres dimensions. Et parfois même des versions de personnages avant ou après le début ou la fin de leurs histoires respectifs, permettant un rapide clin d’oeil sur ce que sont devenus certains héros. De fait CLAMP joue avec beaucoup d’humour sur ces rencontres et ces cross-over qui, parfois, jouent même un rôle très important dans l’intrigue de Tsubasa Reservoir Chronicle ou dans l’histoire propre de l’autre personnage. Sans oublier le style de dessin particulier et les vêtements de nos voyageurs qui changent sans cesse en fonction des pays, qui raviront les yeux des lecteurs.

tubasa-chronicles

Et surtout la petite particularité de ce manga vient du fait qu’il se repose sur une série parallèle : xxxHOLiC. En effet, un des personnages principaux de cette série est Yuko la sorcière. Elle se trouve être celle qui permet à notre petit groupe de voyageurs de se déplacer de dimension en dimension, et qui a fourni et créé la petite boule de poils indispensable qu’est le mokona blanc, et son jumeau, le mokona noir, qui lui reste dans le monde de la sorcière pour permettre aux deux de communiquer. Même s’il n’est pas indispensable de lire xxxHOLiC pour comprendre Tsubasa Chronicle, la lecture de ce manga parallèle apportera des réponses à certaines questions dans la série, et vice versa. Sans parler du lien mystérieux qui semble unir Shaolan et Watanuki

 

 

Cette série aborde des thèmes intéressants et matures et rien que le style particulier de CLAMP est une raison valable pour lire ce manga. Encore une fois, ce groupe de mangakas ne nous déçoit pas et nous offre une oeuvre de qualité. Et même si Tsubasa Chronicle est loin d’être aussi connu que Naruto ou One Piece, ce manga a quand même eu droit à son adaption en anime, un film et deux jeux vidéo sur DS. Et vous, êtes-vous attiré par l’univers de Tsubasa Chronicle ?


Le basenji est le seul chien au monde qui n’aboie pas

— @DailyGeekShow