Donald Trump n’est pas un président connu pour avoir une grande rigueur scientifique. Un fait qu’il a à nouveau prouvé le mardi 16 juin dernier lors d’une conférence de presse : le président américain a félicité les scientifiques pour leur travail et surtout pour avoir trouvé un vaccin contre le sida. Celui-ci n’existe pourtant pas…

Une découverte fictive du vaccin contre le sida

À l’occasion d’une conférence de presse tenue le mardi 16 juin dernier, Donald Trump a souhaité encourager les scientifiques travaillant d’arrache-pied afin de trouver un traitement pour soigner la pandémie de Covid-19. “J’ai un grand respect pour leur esprit et ils ont trouvé des choses. Ils ont proposé de nombreux autres traitements et thérapies au fil des ans. Ce sont les… meilleurs, les plus intelligents, les plus brillants du monde”, a-t-il affirmé.

Néanmoins, le président américain, qui préconisait à la fin du mois d’avril dernier de soigner les malades du coronavirus avec du désinfectant, a également fait part de propos pour le moins hasardeux concernant le sida lors de cette même conférence de presse : “Ils ont mis au point le vaccin contre le sida”, a-t-il commenté. Pourtant, pour l’heure, il n’en existe aucun.

Ils ont trouvé plusieurs choses contre le sida

Si les spécialistes sont parvenus à mettre au point des combinaisons de médicaments pour aider les personnes souffrant du VIH à vivre ou bien d’obtenir la PrEP (traitement préventif réduisant à 99 % les risques de contamination) et si le préservatif protège, aucun vaccin aussi bien préventif que curatif n’a été créé jusqu’à présent.

Ils ont trouvé plusieurs choses contre le sida”, a poursuivi le président. Mais, il s’est ensuite visiblement rendu compte de son erreur et a formulé avec hésitation une allusion à la trithérapie : “Ou… Le sida… Comme vous le savez, il y a différentes choses et maintenant diverses sociétés sont impliquées… Mais la thérapie du sida… Le sida était une condamnation à mort, et maintenant les gens vivent une vie avec une pilule. C’est une chose incroyable.

— Evan El-Amin / Shutterstock.com

Près de 38 000 individus aux États-Unis, plus de 6 000 en France et environ 1,7 million de personnes à travers le monde étaient séropositives en 2018. Cette même année, 770 000 personnes en sont décédées. Enfin, depuis le début de l’épidémie du sida, près de 75 millions d’individus ont contracté le virus.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de