9. Les poils sur les phalanges

La présence ou l’absence de poils sur les phalanges est l’un des marqueurs les plus étudiés en génétique. De manière générale, ces poils sont surtout présents sur l’annulaire, bien qu’on puisse également en trouver sur d’autres doigts. Dans la mesure où la présence de poils est souvent utile, ces poils sur les phalanges sont parfaitement inutiles, et on se demande alors pourquoi certains peuvent en avoir.

Selon les anthropologues, ce serait uniquement un trait génétique comme les taches de rousseur ou la couleur des yeux. Cela signifie que leur présence n’affecte pas spécialement la vie d’une personne. Ils sont là car nos ancêtres en possédaient également. Par ailleurs, ce trait est hérité de nos parents et est codé par un gène dominant. Cela signifie qu’une personne a 50 % de chances d’avoir des poils sur les phalanges si son père ou sa mère en a également.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
victor Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
victor
Invité
victor

Absolument tout est héréditaire (chez l’homme et tous les autres animaux), rien n’apparaît par magie d’une génération à l’autre.