La cryptomonnaie a prouvé au cours des dernières années toute sa valeur et son utilité. Mais il se trouve que c’est encore plus utile qu’on le pensait, étant donné que la monnaie virtuelle Bitcoin a permis de mettre fin à un vaste réseau de pornographie enfantine sur le Dark Web.

Une affaire résolue par traçage de transactions de Bitcoins

Plus de 300 membres présumés d’un grand site Web sur la pornographie mettant en scène des enfants sur le Net ont été interpellés par une coalition mondiale de forces de l’ordre dans 38 pays. Selon un communiqué de presse publié par le ministère de la Justice américaine, les personnes en question ont été retrouvées à l’aide d’une analyse de blockchain. Le ministère américain de la Justice a déclaré que le site avait collecté au moins 370 000 dollars américains en Bitcoins.  

Appelé Welcome To Video, le site Web s’est appuyé sur la cryptomonnaie Bitcoin pour vendre l’accès à 250 000 vidéos illustrant des abus sexuels sur des enfants à des pédophiles du monde entier sur le Dark Web via le réseau anonyme Tor. C’est l’un des premiers sites à monétiser la pornographie enfantine à l’aide du Bitcoin. Cela permettait aux utilisateurs de cacher leur identité lors de transactions financières.

Le ministère de la Justice américaine a saisi 200 000 vidéos d’enfants et de nourrissons contenant environ 8 téraoctets de données. Le site a été exploité de juin 2015 à mars 2018, date à laquelle les autorités l’ont fermé. Le site a été découvert par la National Crime Agency (la version britannique du FBI) lors de son enquête sur l’un des pédophiles les plus prolifiques du Royaume-Uni, Matthew Falder.

— Lifestyle discover / Shutterstock.com

Les répercussions de l’affaire sur les coupables et les victimes

Outre les arrestations, des poursuites à l’encontre d’un Sud-Coréen de 23 ans, identifié comme étant Jong Woo Son, ont également été lancées par les autorités américaines. Jong Woo Son a notamment été arrêté pour son rôle en tant qu’administrateur du site. En plus des charges lancées par la justice américaine, Jong Woo Son purge actuellement une peine de 18 mois de prison dans son propre pays pour ses crimes.

Les autorités ont également sauvé au moins 23 victimes mineures aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne. Ces dernières étaient activement maltraitées par les utilisateurs du site, a notamment annoncé le département américain de la Justice. Malheureusement, beaucoup d’autres enfants dans les vidéos n’ont pas encore été identifiés. Quoi qu’il en soit, les enquêtes concernant l’affaire sont encore en cours pour démanteler le réseau dans son ensemble.

Il est également à savoir que des plaintes de confiscation au civil ont également été déposées pour la saisie de 24 comptes de cryptomonnaie. Ces comptes appartiennent à des utilisateurs accusés de blanchiment d’argent et de possession de pornographie enfantine.

COMMENTEZ
5

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
MarvinFirstCordaathena Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
athena
Invité
athena

Mais quand on vous dit qu’il n’y a pas de réseau pédophile ! Dutroux en Belgique dit « c’est pas moi, c’est les réseaux » : pourquoi ne le fait-on pas parler ? Les commanditaires ne sont pas inquiétés… Curieux, non ?

Corda
Invité
Corda

Merci a satoshi nakamoto pour avoir créer une monnaie 100% traçable et bravo au enquêteurs.