Tour de Londres
© Steve FE-Cameron / Wikimedia Commons

La tour de Londres est internationalement célèbre. En effet, ce monument anglais est devenu populaire à travers les siècles de par son architecture, mais aussi son histoire. Illustre forteresse construite au bord de la Tamise par Guillaume le Conquérant, la tour de Londres possède depuis des siècles une sombre réputation puisqu’elle fut le lieu d’emprisonnement de personnes de haut rang, mais aussi le lieu d’exécutions sanglantes. Considérée comme un des lieux les plus hantés du monde, découvrez l’histoire effrayante de la tour de Londres.

Les origines de la tour de Londres

La construction de la tour de Londres débuta en 1066, à la suite de la conquête normande de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. En 1078, Guillaume le Conquérant ordonna la construction de ce qui sera plus tard la Tour Blanche (White Tower), et dont la construction se terminera 20 ans après. Ainsi, la tour de Londres servit tour à tour de grand palais, de résidence royale, mais aussi de prison. Durant des années, les monarques se succédèrent, apportant des modifications à cette forteresse, notamment sous le règne de Richard Ier, d’Henri III et d’Édouard Ier aux XIIe et XIIIe siècles. Depuis lors, la tour de Londres est devenue un des symboles de la royauté anglaise.

tour de Londres
Plan de la tour de Londres et de ses dépendances en 1597

La forteresse érigée au bord de la Tamise a aussi joué un rôle essentiel dans l’histoire de la Grande-Bretagne. Assiégée à plusieurs reprises, la tour de Londres servit aussi d’armurerie, de trésorerie et de ménagerie d’animaux exotiques. Elle accueillit même le Royal Mint et les archives publiques. D’ailleurs, c’est entre ses murs que se trouvent les joyaux de la Couronne depuis 1971. Toutefois, la tour de Londres possède un sombre passé qui lui vaut aujourd’hui la réputation d’être un des lieux les plus hantés d’Angleterre.

La tour de Londres : la prison des nobles

Bien qu’elle soit un symbole historique, son passé tumultueux a fondé une sombre réputation à la tour de Londres. Mais aussi donné naissance à de nombreuses histoires de fantômes, de légendes et de superstition. Effectivement, dès 1100, la tour de Londres accueillit son premier prisonnier, Rainulf Flambard, qui sera aussi le premier à s’évader. Mais ce sont les prisonniers qui vont lui succéder qui construiront la notoriété de la tour de Londres. Puisque dès le XIIe siècle, la forteresse devient la prison de personnes de haut rang, comme Marguerite de Clare, emprisonnée en 1321 après avoir commandité le meurtre de la reine Isabelle de France, femme d’Édouard II d’Angleterre.

Durant des décennies, de nombreux aristocrates anglais, et même français, furent emprisonnés dans l’enceinte de la tour de Londres, comme Jean II le Bon, roi de France, fait prisonnier lors de la bataille de Poitiers en septembre 1356. Ou encore Charles, duc d’Orléans, fait prisonnier à Azincourt en octobre 1415. Toutefois, les prisonniers les plus célèbres de la tour de Londres n’étaient autres que des membres de la famille royale anglaise, dont les deux fils d’Édouard IV, surnommés les « princes de la tour », et deux des femmes d’Henry VIII. La sombre notoriété de la tour de Londres est aussi liée aux actes de torture, aux exécutions sanglantes et à des assassinats dont elle fut le lieu. D’ailleurs, il se dit que certains des prisonniers de la tour de Londres reviennent la hanter.

Les fantômes de la tour de Londres

Parmi les fantômes les plus célèbres de la tour de Londres se trouve la deuxième femme d’Henry VIII. Anne Boleyn a été accusée d’adultère, d’inceste, et même de haute trahison, avant d’être exécutée par décapitation en 1536, soit seulement trois ans après avoir épousé Henry VIII. Ce fut la toute première exécution publique d’une reine anglaise. Selon certains témoignages, son fantôme sans tête aurait été aperçu à plusieurs reprises aux abords de la tour sanglante, parfois entouré d’un cortège de nobles.

Anne Boleyn
Portrait d’Anne Boleyn, seconde épouse d’Henri VIII

D’ailleurs, la tour sanglante est l’endroit où les fantômes des deux jeunes princes Edward V et Richard de Shrewsbury auraient été aperçus. La disparition des « princes de la tour », en 1483, reste un des plus grands mystères de la tour de Londres. Il se dit que leur oncle, qui convoitait le trône d’Angleterre, les aurait assassinés. En 1674, des ouvriers découvrir les ossements de deux jeunes garçons dans un coffre d’orme. Peu de temps après, ces ossements furent considérés comme étant ceux des deux jeunes princes. Par ailleurs, des gardes ont vu leurs fantômes se tenant par la main et se dirigeant vers les escaliers de la tour sanglante.

Bien entendu, ce ne seraient pas les seuls fantômes qui hantent le tour de Londres. Certains témoins assurent avoir aperçu le fantôme de Lady Jane Grey, dont la dernière apparition date de 1957. Mais aussi le fantôme d’Henry VI priant dans la chapelle de la tour de Wakefield. De plus, Thomas Beckett, archevêque de Canterbury, aurait été aperçu 71 ans après sa mort dans la tour de saint Thomas. Auraient aussi été vus les fantômes de Margaret Pole, de Sir Walter Raleigh et même celui d’un ours. Ainsi que beaucoup d’autres fantômes inconnus.

La tour de Londres et son héritage

La tour de Londres est donc chargée d’histoire, car elle est un symbole fort de l’Angleterre, conservant près de 1 000 ans d’héritage historique, mais aussi par les nombreuses histoires qui l’entourent. Effectivement, les fantômes de la tour de Londres, mais aussi les légendes qui entourent l’édifice, font partie intégrante de son héritage. Tout comme la légende qui entoure les fameux corbeaux de la tour de Londres. Cette légende date de l’époque de Charles II et raconte que « si les corbeaux quittaient la tour de Londres, la monarchie chuterait ». Depuis lors, sept corbeaux, nommés par les Yeoman Warders, vivent en captivité dans l’enceinte de la tour de Londres.

Aujourd’hui, il est donc possible de visiter la tour de Londres, de croiser les gardes, les corbeaux et qui sait, peut-être les fantômes qui l’habitent. Pour aller plus loin, voici 7 sites terrifiants pour les fans de sensations fortes.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments