Des scientifiques ont créé des “tortues-zombies” afin de venir en aide aux tortues marines

Afin de venir en aide aux tortues de mer, des scientifiques ont eu l’idée d’utiliser les cadavres de deux spécimens auxquels ils ont rattaché des GPS avant de les relâcher dans l’océan. Nous revenons sur cette idée insolite au service de la vie marine. 

La situation pour les tortues marines est inquiétante : sur sept espèces vivantes, six sont classées menacées ou gravement menacées. Il est donc primordial de trouver des solutions afin de pouvoir sauver ces majestueux animaux qui habitent nos océans. Pour cela, certains scientifiques redoublent d’efforts afin de trouver des solutions et font preuve d’une imagination à toute épreuve pour arriver à leur but. C’est notamment le cas des chercheurs de l’Institute of Marine Science de Virginie qui ont récemment eu l’idée d’utiliser les corps de deux tortues décédées, afin d’analyser les mouvements de leur cadavre dans l’eau. Cela leur permettrait de pouvoir remonter au lieu d’origine de leur décès et donc, d’en trouver la cause…

tortues-zombies-vie-marine-4

Plus en détails, les chercheurs ont lavé et vidé de leurs organes les cadavres de ces tortues (déjà mortes, précisons-le) et les ont ensuite remplis avec du polystyrène afin de les faire flotter, comme le feraient les cadavres de tortues récemment décédées, pleines de gaz à cause des tissus en décomposition. Ils y ont également attaché un GPS afin de pouvoir traquer leurs parcours. Autant d’opérations qui ont conféré à ces deux animaux dont le corps a été utilisé pour la science, le surnom de Frankenturtles (un mélange de « Frankenstein » et « Turtles » qui signifie « Tortues »).

Finalement, les deux cadavres ont ensuite été relâchés dans les eaux de la baie de Chesapeake. Les chercheurs espèrent ainsi pouvoir comprendre le mouvement des cadavres des tortues marines dans l’océan et comment les courants océaniques ainsi que le vent les affectent. De cette façon, ils pourront établir une sorte de « modèle » qui leur permettra de retrouver le lieu de décès des tortues mortes qu’ils retrouvent et ainsi, par conséquent, en déceler la cause mais surtout la restreindre afin de sauver la vie du plus grand nombre de spécimens possible.

tortues-zombies-vie-marine-2

La scientifique Bianca Santo s’est exprimée à ce propos : « Si notre modèle simule la façon dont les courants océaniques et le vent affectent les mouvements des cadavres de tortues marines, nous devrons être capables de retrouver le lieu de leur mort. En sachant « où » elles sont mortes, nous pourrons ainsi déterminer plus facilement ‘pourquoi’. »

tortues-zombies-vie-marine-3

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette idée est… originale. Si beaucoup pourront la qualifier de « morbide », elle a pourtant le mérite d’aider les scientifiques à déterminer la cause de décès de ces majestueux animaux marins et ainsi venir en aide à ceux qui sont toujours en vie. Si le sort des tortues de mer vous intéresse, découvrez l’histoire d’Aaron, ce grand défenseur des animaux qui achète des tortues sur les marchés alimentaires pour leur rendre leur liberté.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux