Un toit bien végétalisé dans la ville de Chicago

La rétention des eaux de pluie

C’est un autre intérêt des toitures végétalisées : le ralentissement et la limitation des rejets des eaux de pluie dans les dispositifs d’évacuation. En clair, un toit végétal permet de retenir davantage l’eau de pluie. Cela a son utilité dans les métropoles bétonnées en proie à des inondations de plus en plus fréquentes. D’après le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), des systèmes de 6 à 10 cm peuvent retenir jusqu’à 50 % des précipitations annuelles. Sur les toits d’AgroParisTech, des bacs de 40 cm ont retenu de 74 à 84 % des eaux de pluie. 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de