Un bel exemple de potager urbain à Chicago

Développement des potagers urbains

C’est peut-être l’un des concepts les plus à la mode en ville maintenant : le développement de potagers (partagés ou non) dans l’espace urbain. Un chiffre simple : les toits peuvent représenter de 15 à 30 % des surfaces horizontales des villes. Cela représente un terrain intéressant pour le développement de l’agriculture urbaine et locale. Ce fait a été confirmé par une étude menée sur les toits de l’école AgroParisTech en décembre 2017. Que cela soit avec du terreau industriel ou sur un sol enrichi en compost et vers de terre, l’étude démontre « des niveaux de production supérieurs à ceux de jardins familiaux en plein sol et proches de ceux de maraîchers professionnels en agriculture biologique« . Concernant l’inquiétude autour de la pollution en ville, il n’y a pas de quoi s’affoler : les métaux lourds mesurés ne dépassaient pas les normes. 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de