— Elena Efimova / Shutterstock.com

Chaque année, la Thaïlande attire des dizaines de millions de touristes qui y viennent notamment pour découvrir les animaux sauvages, prendre des selfies avec eux ou encore les voir en spectacle. Cependant, cette pratique est également largement dénoncée par les défenseurs de la nature, qui accusent la maltraitance et le manque de soins dont ces animaux sont victimes.

Justement, le temple Wat Pha Luang Ta Bua de Kanchanaburi, dans l’ouest de la Thaïlande, a attisé la curiosité de nombreux visiteurs avec ses hordes de tigres au milieu desquels les touristes peuvent même se faire photographier, moyennant paiement.

La viande de tigre, un commerce très lucratif en Thaïlande

Toutefois, en 2016, la multiplication des plaintes déposées par les parcs nationaux thaïlandais sur la maltraitance et l’exploitation des tigres dans le temple a conduit les autorités à retirer peu à peu ces animaux du temple.

Le site d’information Geo rapporte que des dizaines de bébés tigres morts ont été retrouvés dans des congélateurs du temple, probablement pour être revendus. La viande de tigre est effectivement très recherchée en Chine et au Vietnam, et peut se vendre à des prix faramineux. Cependant, 86 tigres sur 147 sont morts lors de leur transfert effectué par les autorités du temple de Kanchanaburi jusque dans deux élevages de la province voisine de Ratchaburi.

Les responsables pensent que les morts sont dues à la consanguinité

Pattarapol Maneeon, un responsable des parcs nationaux de Thaïlande, a déclaré à la presse qu’ « il est possible que ce soit lié à la consanguinité. Des anomalies génétiques affectant leur corps et leur système immunitaire ont été trouvées. »

Un autre responsable, Suthom Chaiwattana, a également déclaré que beaucoup de tigres « étaient déjà en état de stress après leur transport et leur changement d’habitat, les problèmes de santé sont apparus plus tard ». Nombre d’entre eux souffraient d’une paralysie de la langue, de manque d’appétit et même de problèmes respiratoires, et cela a conduit à leur mort. 

Les défenseurs des animaux croient plutôt que les autorités négligent les soins devant être apportés aux tigres

Toutefois, certains défenseurs des animaux, comme le fondateur de l’ONG « Wildfire Friends Foundation Thailand », attribuent ces morts aux mauvais soins prodigués aux tigres depuis leur capture. « Très honnêtement, qui aurait la capacité de prendre en charge autant de tigres à la fois ? Des cages trop petites, favorisant la propagation des maladies, ce n’est pas au niveau de ce qui est nécessaire pour un si grand nombre de tigres. »

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Chantal FRANZ Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chantal FRANZ
Invité
Chantal FRANZ

C’est écœurant , pauvres tigres qui disparaisses par la faute de l’humain .