— Wlad74 / Shutterstock.com

Les voitures électriques sont la nouvelle évolution dans le monde de l’automobile. L’adoption de ces voitures électriques est un geste écologique car elles limitent l’émission de gaz dans l’atmosphère. La société Tesla a été la première à avoir créé et commercialisé des voitures électriques. A présent, presque tous les constructeurs automobiles ont adopté ce nouveau design.

RECHARGER SA VOITURE EN ROULANT

Mais un autre projet tout aussi innovant est également en cours. La construction de routes capables de recharger les voitures électriques en roulant. Ces routes inciteraient la population à opter pour les voitures 100 % électriques. D’ailleurs, ce projet est une bonne alternative pour les propriétaires de voitures électriques, qui n’auront plus de soucis pour recharger leurs véhicules.

Pour son lancement, la première route permettant de recharger les voitures électriques en roulant sera installée à Milan. Stellantis est le cerveau responsable de ce projet. D’une part, ce projet a été étudié à maintes reprises, car depuis la sortie des véhicules électriques, plusieurs entreprises ont voulu l’expérimenter. Mais finalement, c’est la société Stellantis qui va la concrétiser sur la route de l’Arena del Futuro, à Milan.

Une route de 1050 m de long sur un circuit ovale, voilà comment la société visualise son projet. Pour la construire, la société s’est associée à une entreprise en Italie. Le but étant de mettre en place un système DWPT (Dynamic Wireless Power Transfer), qui se traduit par Transfert dynamique de puissance sans fil. La route a été conçue uniquement pour des essais et tests afin de repérer les améliorations nécessaires. Cette année, les premiers essais ont débuté avec un bus Fiat 500 électrique et une Iveco E-Way équipés de récepteurs DWPT.

— Smile Fight / Shutterstock.com

UN TEST PROMETTEUR

Comme les voitures électriques ne possèdent pas toutes une batterie pouvant se recharger automatiquement, la société va mettre en place une technologie qui permet aux voitures de s’alimenter durant leurs trajets. Il s’agit ici de l’énergie cinétique. Pour cela, elle va poser plusieurs bobines de cuivre sous le sol qui seront par la suite recouvertes d’asphalte d’une hauteur de 11 cm à chaque kilomètre. Le tout relié par un câble.

Grâce à cette installation, l’énergie se transférera directement dans les batteries des véhicules en marche. Dans le même temps, les voitures doivent être dotées d’un récepteur intégré dans leur châssis. Ce récepteur fonctionne à une fréquence de 85 kHz/Km. D’autant plus que la route nécessite un système pour la gestion de transfert de réseau, allant de la route à la voiture y circulant.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments